La Liberté

«Ça ressemblait à un peloton juniors»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A l’occasion du Tour de Burgos, les cyclistes professionnels ont dû retrouver leurs marques. © Keystone
A l’occasion du Tour de Burgos, les cyclistes professionnels ont dû retrouver leurs marques. © Keystone
Partager cet article sur:
05.08.2020

Danilo Wyss a repris sa saison avec le Tour de Burgos et les contraintes liées au coronavirus

Patrick Biolley

Cyclisme » Finalement, le quotidien d’un cycliste professionnel n’a pas beaucoup changé avec la crise du coronavirus. Hormis le fait que la saison a véritablement commencé à la fin du mois de juillet, l’agenda est à nouveau le même, balancé entre les jours de course et le (peu de) temps en famille entre deux épreuves. Danilo Wyss a pu le constater, lui qui était engagé au Tour de Burgos la semaine dernière et a participé, dans l’enchaînement, au Circuit de Getxo à côté de Bilbao, dimanche. «Cela s’est bien passé. Là, j’ai quelques jours à la maison avant de repartir en Italie pour le Gran Piemonte (12 août, ndlr) et le Tour de Lombardie (15 août)», détaille le Staviacois qui s’est fréquemment montré en tête du peloton en Espagne, jouant même le poisson-pilote en emmenant son sprinter Giacomo Nizzolo jusque dans les derniers hectomètres.

Des débuts chaotiques

«Mon rôle dépend de la formation de l’équipe. S’il faut aider Louis Meintjes quand ça grimpe, je suis là et s’il faut g

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00