La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Cyclisme: Fribourg et le Tour de Romandie, une histoire d’amour

Pour sa 27e venue à Fribourg, les mercredi 24 (arrivée) et jeudi 25 (départ) avril, le 77e Tour de Romandie propose un programme royal. Une vitrine de rêve pour la ville.

Samuel Jungo, chef de projet entouré de Noémie Dick et de Richard Chassot, assure n’avoir jamais autant travaillé avec la police qu’avant cette édition 2024. © Jean-Baptiste Morel
Samuel Jungo, chef de projet entouré de Noémie Dick et de Richard Chassot, assure n’avoir jamais autant travaillé avec la police qu’avant cette édition 2024. © Jean-Baptiste Morel

Adrien Schnarrenberger

Publié le 12.04.2024

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Il suffit d’observer le parcours de cette 77e édition pour le constater: le canton de Fribourg est au cœur du Tour de Romandie, dont le prologue est prévu le 23 avril à Payerne. Le lendemain, la 1re étape est presque exclusivement fribourgeoise, hormis le départ dans la partie vaudoise du Pays-d’Enhaut. «On n’a pas encore racheté Château-d’Œx», a plaisanté Richard Chassot.

Le pronom n’est pas anodin: le directeur du Tour de Romandie n’a pas manqué de rappeler ses racines fribourgeoises, lors d’une conférence de presse spécialement organisée pour aborder le volet local de l’épreuve. Il faut dire que la boucle romande a un lien particulier avec la cité des Zaehringen: c’est la 27e fois que l’épreuve passe par Fribourg, qui a aussi été le théâtre de la première étape de l’édition inaugurale de la version féminine, en 2022. «C’était aussi mon premier prologue en tant que directeur, en 2007», glisse le Villarois.

Deux passages à Lorette

Décidément enjoué, à l’aube d’une éditio

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11