La Liberté

Jakobsen toujours dans le coma

Partager cet article sur:
07.08.2020

Cyclisme » Violemment tombé à l’arrivée du Tour de Pologne mercredi à Katowice, Fabio Jakobsen était toujours plongé dans un coma artificiel hier. L’état de santé de Jakobsen (23 ans) demeure grave mais stable. Le coureur de l’équipe Deceuninck a subi une opération de cinq heures à la tête pendant la nuit, ont indiqué les médecins de l’hôpital où il est soigné.

Jakobsen a lourdement chuté peu avant la ligne d’arrivée de la 1re étape du Tour de Pologne. Le champion en titre des Pays-Bas a été tassé par son compatriote Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) dans un sprint à pleine vitesse, en faux plat descendant, et a été projeté par-dessus les barrières.

Groenewegen, qui a été opéré pour une clavicule cassée, a présenté ses excuses sur Twitter. «Je pense que c’est terrible ce qui s’est passé hier. Je ne trouve pas les mots pour décrire à quel point je suis désolé pour Fabio et d’autres qui sont tombés ou ont été touchés. Pour le moment, la santé de Fabio est la chose la plus importante. Je pense à lui tout le temps», a écrit Groenewegen.

Patrick Lefevere, le patron de l’équipe Deceuninck, a décidé de déposer une plainte. «C’était une action très sale de Groenewegen. On ne fait pas ce genre de choses. Nous avons déjà déposé une plainte auprès de l’UCI et nous ferons de même auprès de la police en Pologne. Nous ne laisserons pas passer ça», a-t-il indiqué à l’agence Belga.

«J’ai regardé ce sprint des dizaines de fois. Je ne comprends pas du tout l’action de Groenewegen. Un coureur doit rester sur sa ligne», a ajouté Lefevere. La police de Katowice a affirmé qu’elle enquêtait sur l’affaire et que les procureurs locaux examinaient la nécessité d’engager une procédure.

Alors que les médecins ont un temps craint pour la vie de Jakobsen, ils ont finalement réussi à stabiliser son état mercredi en fin de soirée. «Un scanner a été effectué et le cerveau ne semble pas avoir été endommagé», a déclaré Pawel Gruenpeter, directeur adjoint de l’hôpital de Sosnowiec aux médias polonais. «Les principales blessures se situent au niveau du visage. Heureusement, les yeux n’ont pas été touchés», a précisé le directeur adjoint de l’hôpital.

La 2e étape a été remportée au sprint par le Danois Mads Pedersen (TRE), champion du monde en titre. Elle menait les coureurs sur 151,1 kilomètres d’Opole à Zabrze. Pedersen est aussi leader du classement général. ATS

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00