La Liberté

Nino Schurter puissance huit

Nino Schurter: «J’ai opté pour un matériel stable et je n’ai pas forcé dans les descentes.» © Keystone
Nino Schurter: «J’ai opté pour un matériel stable et je n’ai pas forcé dans les descentes.» © Keystone
02.09.2019

Le coureur suisse a remporté un nouveau titre mondial. Il a devancé son compatriote Mathias Flückiger

VTT » Les Suisses étaient à la fête à l’occasion des championnats du monde de cross-country à Mont-Sainte-Anne. Nino Schurter s’est imposé avec 30’’ d’avance sur le Bernois Mathias Flückiger. En l’absence de Mathieu van der Poel, qui préfère en cette fin de saison miser sur les mondiaux sur route dans le Yorkshire, Schurter (33 ans) a bien montré qu’il était le meilleur vététiste dans cette spécialité. Au Québec, le Grison a enlevé son huitième titre mondial. Toujours dans le groupe de tête, il s’est détaché dans le quatrième des sept tours. Il a fait ensuite un long cavalier seul pour aller s’imposer avec panache. Le champion olympique de Rio n’a pas hésité à soulever longuement son vélo une fois la ligne d’arrivée franchie pour fêter son cinquième titre de rang.

La clé pour cette nouvelle démonstration, Schurter l’a cherchée plus dans le calcul que dans la force. Il a parfaitement dosé sa prise de risques. Au contraire de la plupart de ses concurrents, il a eu la chance de ne pas être victime d’une crevaison. «Je savais quels étaient les dangers sur cette piste. C’est pourquoi j’ai investi beaucoup de temps dans la préparation pour choisir la meilleure ligne. J’ai opté pour un matériel stable et je n’ai pas forcé dans les descentes», expliquait l’octuple champion du monde. Schurter, qui s’était déjà imposé à quatre reprises au Mont-Sainte-Anne en Coupe du monde, avait pris les bonnes dispositions.

Victime d’une crevaison

Mathias Flückiger, qui était également cité parmi les favoris, n’a pas été accompagné par la chance. A la fin de la quatrième boucle, il a été victime d’une crevaison du pneu avant alors qu’il était en tête en compagnie de Schurter après avoir réussi à dépasser hardiment le Grison. Il a ensuite dû s’arrêter au box des Suisses pour faire réparer sa roue. Il a perdu une trentaine de secondes dans l’aventure. Il a semblé alors incapable de suivre l’Italien Ger-hard Kerschbaumer qui s’est détaché pour aller chercher la médaille d’argent.

Flückiger s’est retrouvé engagé dans un mano a mano avec le Français Stéphane Tempier pour la médaille de bronze. Le Bernois est parvenu à se débarrasser du Français dans le dernier tour. Il allait franchir la ligne pour toucher le bronze mais surprise, Kerschbaumer, victime d’un incident mécanique devait laisser passer Flückiger et Tempier pour se retrouver bouté hors du podium.

Une saison brillante

Pour Schurter, qui a trouvé en van der Poel un adversaire de taille en Coupe du monde après des années de domination sans partage, une saison brillante se terminera le week-end prochain avec la finale de la Coupe du monde aux Etats-Unis. Pour la première à Snowshoe, le Grison va remporter sa septième Coupe du monde. En l’absence de van der Poel, seul Henrique Avancini a encore une chance théorique de priver Schurter d’un nouveau trophée. ats

Classements

Mont-Sainte-Anne (CAN). Championnats du monde. Cross-country. Messieurs, 29,7 km: 1. Nino Schurter (SUI) 1h27’05’’. 2. Mathias Flückiger (SUI) à 30’’. 3. Stéphane Tempier (FRA) à 38’’. 4. Titouan Carod (FRA) à 56’’. 5. Gerhard Kerschbaumer (ITA) à 1’02’’. 6. Ondrej Cink (CZE) à 1’34’’. Puis les autres Suisses: 9. Andri Frischknecht à 2’00’’. 15. Florian Vogel à 3’05’’. 19. Matthias Stirnemann à 3’49’’. 23. Reto Indergand à 4’17’’. 37. Thomas Litscher à 6’32’’. 40. Lars Forster à 7’02’’. 93 coureurs au départ, 84 classés.

Dames, 25,6 km: 1. Pauline Ferrand-Prévot (FRA) 1h28’51’’. 2. Jolanda Neff (SUI) à 43’’. 3. Rebecca McConnell (AUS) à 1’17’’. 4. Anne Terpstra (NED) à 2’26’’. 5. Kate Courtney (USA) à 2’42’’. 6. Annie Last (GBR) à 2’54’’. Puis: 10. Linda Indergand (SUI) à 4’46’’. 16. Jenny Rissveds (SWE) à 5’51’’. 30. Alessandra Keller (SUI) à 11’29’’. 34. Ramona Forchini (SUI) à 12’34’’. 61 concurrentes au départ et classées.


De l’argent pour Jolanda Neff

La Française Pauline Ferrand-Prevot a remporté la course dames du cross-country des championnats du monde de VTT à Mont-Sainte-Anne au Canada. Elle a devancé de 43’’ la Saint-Galloise Jolanda Neff et de 1’17’’ l’Australienne Rebecca McConnell. Ferrand-Prevot s’est détachée à la fin du quatrième des six tours du tracé québécois. Neff se situait alors à la troisième place derrière l’Australienne Rebecca McConnell après avoir pris le meilleur départ. Mais dans le dernier tour, Neff est parvenue à dépasser l’Australienne pour arracher la médaille d’argent. «J’ai obtenu le meilleur dans une journée très mauvaise», relevait Neff qui ne s’est pas sentie bien pendant la course. La Saint-Galloise devra attendre avant de fêter son deuxième sacre mondial. C’était pourtant l’occasion idéale sur un circuit qu’elle adore où elle avait triomphé à quatre reprises en Coupe du monde. «J’avais senti que je devais suivre mon propre tempo. Je n’étais pas dans un bon jour et je n’avais pas de bonnes sensations. C’est pourquoi je me réjouis de cette médaille d’argent», soulignait la Saint-Galloise de 26 ans. ats

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00