La Liberté

Regards braqués sur Geraint Thomas

15.06.2019

Le Gallois sera l’attraction du Tour de Suisse, qui commence aujourd’hui. Dix-sept Suisses au départ

Cyclisme » Après l’accident qui a mis hors-jeu Chris Froome pour le Tour de France, tous les regards seront braqués sur Geraint Thomas au départ du Tour de Suisse. Le Gallois sera l’attraction de la boucle helvétique qui débute aujourd’hui par un contre-la-montre à Langnau. Le vainqueur du dernier Tour de France est le favori logique d’une épreuve aussi relevée que le Tour de Suisse. Ses plus sérieux adversaires devraient s’appeler Egan Bernal, son coéquipier colombien, Domenico Pozzovivo (It), Enric Mas (Esp), Simon Spilak (Slo) ou Rui Costa (Por), déjà trois fois vainqueur sur les routes helvétiques.

Thomas doit se rassurer avant le début de la Grande Boucle. Il n’a guère brillé ce printemps, à l’exception de sa troisième place au Tour de Romandie derrière Primoz Roglic et Rui Costa. Le coureur de l’équipe Ineos n’a plus couru depuis son podium en Suisse romande et s’est concentré sur des stages d’entraînement. Les deux contre-la-montre à Langnau (9,5 km) et à Ulrichen (19,2 km plats) lui donnent un avantage sur tous ses adversaires pour le classement général.

Elia Viviani en embuscade

Pour les victoires d’étape, des coureurs comme le champion olympique Greg Van Avermaet ou le triple champion du monde Peter Sagan, recordman des succès d’étape sur le Tour de Suisse avec 16 bouquets, ont le bon profil. Pour les arrivées au sprint, ne pas oublier l’Italien Elia Viviani, bien malheureux sur le Tour d’Italie. Une forte participation des coureurs suisses est à relever, la plus importante depuis 2008. Dix-sept coureurs helvétiques sont ainsi attendus au départ à Langnau. Comme au Tour de Romandie, une équipe nationale a obtenu une invitation. Des 13 coureurs suisses du World Tour, seuls Silvan Dillier (blessé) ainsi que Sébastien Reichenbach (sur le Dauphiné) et Danilo Wyss manqueront à l’appel.

La meilleure carte helvétique pour le classement général se trouve dans les mollets de Mathias Frank. Le Lucernois partira leader de l’équipe AG2R avec le Français Pierre Latour, un ancien maillot jaune du Tour de Suisse. Frank avait pris la deuxième place en 2014, un résultat qu’il n’a jamais pu confirmer par la suite. Mais le coureur de Suisse centrale se trouve actuellement dans une bonne condition. Sa deuxième place au Tour de l’Ain, une épreuve qui comportait de véritables étapes pour grimpeurs, en témoigne. A 32 ans, il aborde confiant ce rendez-vous à domicile. «Le Tour de l’Ain m’a montré que j’étais sur le bon chemin. J’étais rassuré de me sentir aussi bien.»

Stefan Küng choyé

Après le retrait de Fabian Cancellara, Stefan Küng est devenu la figure emblématique suisse sur la boucle nationale. Pour son troisième départ, le Thurgovien aimerait revêtir le maillot jaune pour la troisième fois après 2017 et 2018. Spécialiste de l’effort solitaire, le rouleur de l’équipe Groupama a été choyé par les organisateurs avec deux épreuves de contre-la-montre dont une pour lancer la course. L’an dernier, il avait remporté les deux «chronos» à Frauenfeld et à Bellinzone.

Comme à son habitude, le programme proposera son lot de montagne concentré sur les quatre derniers jours de course. Le premier rendez-vous avec les difficultés aura lieu sur la pente escarpée du Flumserberg pour l’arrivée de la 6e étape. Le lendemain, grande journée sur la route du Gothard: les coureurs passeront la côte de Flims et le col du Lukmanier avant de finir au sommet du Gothard. Le samedi, le contre-la-montre dans la vallée de Conches ne présentera aucune difficulté sur les 19 km, au contraire de la dernière étape avec le franchissement des cols de la Furka, du Susten et du Grimsel! A noter que le Susten n’est toujours pas ouvert et que les travaux pour son déblaiement battent leur plein. ats

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00