La Liberté

Dernier rempart, premier relanceur

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Novembre 2013. Pep Guardiola (à droite) donne ses indications à Manuel Neuer, le gardien du Bayern Munich. © Keystone-archives
Novembre 2013. Pep Guardiola (à droite) donne ses indications à Manuel Neuer, le gardien du Bayern Munich. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
13.01.2021

Depuis l’avènement de Pep Guardiola, les gardiens participent toujours plus à la construction du jeu

Pierre Salinas

Football » Qui n’a pas commis sa «boulette»? Depuis la reprise des championnats européens, à la fin de l’été 2020, il ne se passe pas une semaine ou presque sans qu’un gardien ne rate un contrôle ou une relance, avec les conséquences fatales que sa position implique. Yann Sommer (Borussia Mönchengladbach), Thibaut Courtois (Real Madrid) ou encore Marc-André ter Stegen (Barcelone), dont on dit pourtant qu’il est le plus habile de tous avec les pieds: les meilleurs n’échappent pas à la règle, presque un précepte, qui veut qu’un portier fasse un jour ou l’autre le bonheur des attaquants adverses, celui des «trolls» des réseaux sociaux aussi.

«La période est spéciale, fait remarquer Thomas Castella (27 ans), le gardien fribourgeois du Lausanne-Sport (LS). Avec ces stades à huis clos, il manque

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00