La Liberté

Faire briller sa façade avant le Mondial

Lors des récents championnats du monde, le Qatar a voulu en mettre plein la vue aux spectateurs. © keystone
Lors des récents championnats du monde, le Qatar a voulu en mettre plein la vue aux spectateurs. © keystone
09.10.2019

A 3 ans de la Coupe du monde, les championnats d’athlétisme au Qatar ont renforcé certaines inquiétudes

Mélanie Gobet

Football » Les Mondiaux d’athlétisme se sont terminés dimanche passé sous fond de critiques acerbes. En plus du scandale lié à l’attribution, les gradins vides, la chaleur infernale et le bilan écologique ont fait couler beaucoup d’encre. De quoi nourrir des inquiétudes alors que les regards se tournent vers 2022 et la Coupe du monde de football.

1. Le climat et l’écologie

Bonne nouvelle pour les footballeurs, le climat ne posera pas – ou moins – problème lors du Mondial, exceptionnellement déplacé au mois de novembre, période à laquelle les températures ne dépassent que rarement les 25 °C. Malgré ces chaleurs raisonnables, les stades seront tous climatisés. Et même si le Qatar tente de faire croire à son concept de «stades verts», la présence de ces systèmes de refroi

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00