La Liberté

Paris prend son destin en main

Neymar (à gauche), à la lutte avec Scott McTominay, a signé un doublé décisif pour le PSG. Keystone
Neymar (à gauche), à la lutte avec Scott McTominay, a signé un doublé décisif pour le PSG. Keystone
Partager cet article sur:
03.12.2020

En mauvaise posture, le PSG s’est imposé à Manchester. Finale à trois dans ce groupe H

Laurent Wirz

Football » Le groupe H de la Ligue des champions sera serré jusqu’au bout. Au terme de cinq des six matches, Manchester United, le PSG et le RB Leipzig comptent chacun neuf points. Tout se jouera mardi prochain. Les deux rencontres d’hier ont souri aux équipes qui se déplaçaient. Le Paris Saint-Germain est allé gagner 3-1 à Old Trafford contre Manchester United, alors que le RB Leipzig s’est imposé 4-3 à Istanbul face à Basaksehir.

A Manchester, les champions de France ont forcé la décision grâce à des réussites des Brésiliens Neymar (6e/91e) et Marquinhos (69e). Les Red Devils ont égalisé grâce à Rashford (32e), mais ils ont été pénalisés par l’expulsion de Fred à la 70e qui les a mis en infériorité numérique pour la fin de la rencontre. Les Anglais ont manqué le coche dans le premier quart d’heure de la seconde période. Martial a d’abord raté une montagne (47e), avant qu’un tir lobé de Cavani ne s’écrase sur la transversale (57e). Le PSG a fait le dos rond avant de prendre l’avantage par Marquinhos après une partie de billard devant la cage mancunienne. Le numéro trois est tombé dans les arrêts de jeu alors que les Red Devils poussaient pour tenter d’égaliser.

Leipzig a tremblé

Le RB Leipzig a maintenu ses chances d’atteindre les 8es de finale. Le club allemand a gagné sur le fil 4-3 en Turquie. Les visiteurs ont tremblé alors même qu’ils ont nettement dominé. Ils ont marqué par Poulsen (26e), Mukiele (43e), Olmo (66e) et Sorloth (92e). Les Allemands ont mené 2-0 puis 3-1, mais n’ont pas su maintenir leur avance, la faute au milieu international turc Irfan Kahveci (25 ans), auteur d’un superbe triplé (45e/72e/85e) qui n’a finalement servi à rien… Lors de l’ultime journée, le PSG recevra Basaksehir, déjà éliminé. Leipzig accueillera Manchester United dans ce qui constituera un véritable 16e de finale.

Giroud force quatre

Dans le groupe G, Barcelone et la Juventus se sont tous deux imposés 3-0, contre Ferencvaros et le Dynamo Kiev. Dans le groupe E, Olivier Giroud a été le héros de la soirée pour Chelsea. Le Français a signé un quadruplé qui a permis aux Londoniens de s’imposer 4-0 sur la pelouse du FC Séville. Les deux équipes étaient déjà qualifiées. ATS

Groupe H

Basaksehir Istanbul - RB Leipzig 3-4 (1-2)

Manchester United - Paris SG 1-3 (1-1)

1. Manchester United 5 3 0 2 13- 7 9

2. Paris Saint-Germain 5 3 0 2 8- 5 9

3. RB Leipzig 5 3 0 2 8-10 9

4. Basaksehir Istanbul 5 1 0 4 6-13 3

Groupe E

FK Krasnodar - Rennes 1-0 (0-0)

FC Séville - Chelsea 0-4 (0-1)

1. Chelsea * 5 4 1 0 13- 1 13

2. FC Séville * 5 3 1 1 6- 7 10

3. FK Krasnodar ** 5 1 1 3 5 -10 4

4. Rennes 5 0 1 4 2 - 8 1

Groupe F

Borussia Dortmund - Lazio Rome 1-1 (1-0)

FC Bruges - Zenit St-Petersbourg 3-0 (1-0)

1. Borussia Dortmund * 5 3 1 1 10- 4 10

2. Lazio Rome 5 2 3 0 9- 5 9

3. FC Bruges 5 2 1 2 6- 8 7

4. Zenit St-Petersbourg 5 0 1 4 3-11 1

Groupe G

Ferencvaros - Barcelone 0-3 (0-3)

Juventus Turin - Dynamo Kiev 3-0 (1-0)

1. Barcelone * 5 5 0 0 16- 2 15

2. Juventus Turin * 5 4 0 1 11- 4 12

3. Dynamo Kiev 5 0 1 4 3- 13 1

4. Ferencvaros Budapest 5 0 1 4 5- 16 1

* en 8e de finale, ** en Europa League


Un joker pour les Young Boys face à l’AS Rome

Les Young Boys peuvent décrocher dès ce soir à 21 h leur billet pour les 16es de finale de l’Europa League. Les Bernois, qui joueront au Stade olympique face à l’AS Rome, se trouvent dans une position favorable pour être encore européens au début 2021. Si les hommes de Gerardo Seoane obtiennent davantage de points que les Roumains de Cluj – qui recevront le CSKA Sofia –, leur qualification pour la phase à élimination directe sera actée. Dans le cas contraire, les champions de Suisse la joueront la semaine suivante à domicile contre Cluj. Cette partie à Rome constitue donc une sorte de joker, que les Bernois ont pu obtenir grâce à leurs deux succès face au CSKA Sofia. Mais pour en profiter dans la Ville éternelle, «il faudra une immense performance de notre part et une pas trop bonne de la Roma», a résumé David von Ballmoos. Le gardien bernois, qui n’a encaissé qu’un but depuis début novembre, ne devrait pas affronter les plus fines gâchettes romaines, à savoir Edin Dzeko ou Henrikh Mkhitaryan qui seront sans doute ménagés, les Italiens étant déjà qualifiés. Cela ne signifie pas que ces derniers mettront sur le terrain un onze démotivé. La première place du groupe reste à assurer. ATS

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00