La Liberté

Pour mettre fin à une longue traversée du désert

Publié le 14.05.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Football » Lugano et Saint-Gall se retrouvent demain (14 h) en finale de la Coupe de Suisse.

Lugano et Saint-Gall auront faim de victoire demain (14 h) en finale de la Coupe de Suisse à Berne. Les deux formations sont sevrées de titre depuis des décennies. La dernière – et unique – victoire en Coupe de Saint-Gall remonte à 1969, et la dernière de Lugano à 1993. Depuis, les Saint-Gallois ont remporté le trophée de champion en 2000 mais c’est tout. Ces deux clubs de tradition méritent mieux.

Le public tessinois s’est réapproprié son équipe depuis, notamment, que Mattia Croci-Torti, un entraîneur du cru, est aux commandes. Plus de 9000 supporters du «peuple bianconero» sont attendus dans la capitale pour fêter une équipe par ailleurs toujours en course pour la 3e place en Super League. Si le public tessinois tend à bouder le championnat (moins de 3000 spectateurs de moyenne), il se mobilise pour les grands rendez-vous. Saint-Gall – qui sera soutenu par quelque 20 000 supporters – arrive le vent en poupe, porté par un deuxième tour de Super League lors duquel l’équipe de Peter Zeidler n’a perdu que trois de ses 16 matches.

Les «Brodeurs» n’ont eu aucun adversaire de Super League à éliminer pour arriver en finale, contrairement à Lugano qui a sorti YB et Lucerne. Saint-Gall n’a même eu qu’un seul adversaire de Challenge League à battre (Yverdon en demi-finale), sinon uniquement des équipes amateurs.

S’il a parfois de la chance au tirage, le FC Saint-Gall cale en outre souvent sur le terrain en Coupe. L’an dernier, il s’est incliné en finale contre Lucerne. Et le public averti se souvient de la fameuse finale de 1998 perdue contre Lausanne entraîné par Georges Bregy. Les Saint-Gallois croyaient avoir partie gagnée après le doublé d’Edwin Vurens à la demi-heure de jeu et juste après la pause, d’autant que le même Vurens héritait d’un penalty à la 56e.

Mais le gardien du LS Martin Brunner arrêtait le tir et évitait 3-0. Le début d’un renversement de situation mémorable. Lausanne parvenait à égaliser puis Brunner retenait encore deux essais dans la séance de tirs au but. Saint-Gall, de fait, a perdu quatre de ses cinq finales de Coupe. Les attentes sont immenses en Suisse orientale. ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00