La Liberté

Stéphane Henchoz, 40 jours après

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Stéphane Henchoz: «L’essentiel est de trouver quelque chose où j’ai l’impression d’amener ma pierre à l’édifice selon mes valeurs et dans un contexte idéal.» © Keystone-archives
Stéphane Henchoz: «L’essentiel est de trouver quelque chose où j’ai l’impression d’amener ma pierre à l’édifice selon mes valeurs et dans un contexte idéal.» © Keystone-archives
Partager cet article sur:
13.12.2019

L’ancien entraîneur de Sion revient sur son année 2019 et évoque son avenir, qu’il voit toujours sur un banc

Pierre Schouwey, Bevaix

Football » Quarante jours se sont écoulés depuis la démission de Stéphane Henchoz de son poste d’entraîneur du FC Sion. En un peu plus d’un mois, le club valaisan n’est pas parvenu à sortir du marasme dans lequel il végète. Tout le contraire du Fribourgeois, libéré du poids de la pression quotidienne. «Sion, ce fut court mais intense. Entraîner vous pompe énormément de substance mentale. C’est pourquoi je me réjouis de partir en famille durant les fêtes de Noël. J’espère que mes batteries seront suffisamment rechargées au début de l’année…» Sous-entendu pour retrouver de l’embauche.

En attendant, Stéphane Henchoz joue les consultants sur une chaîne privée et navigue d’un canton à l’autre. Encore installée en Valais, sa famille est sur le point de regagner le domicile «historique» de Bevaix, dans le canton de Neuchâtel, où le rendez-vous a été fixé. Membre des M15 du FC Sion, son fils Sonny va poursuivre sa formation et terminer sa scolarité à Berne, avec YB. De quoi couper d

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00