La Liberté

Bien plus qu’un outil de travail

La canne a horreur des microfissures. © Alain Wicht
La canne a horreur des microfissures. © Alain Wicht
06.08.2019

Le hockeyeur prépare sa canne, désormais en matériau composite, avec minutie. Question de sensibilité

Patricia Morand

Jamais sans ma canne » Cet été, La Liberté raconte la relation de différents sportifs avec leur outil de travail. Cinquième épisode: la crosse de hockey, indispensable pour manier le puck. Auparavant en bois, elle se décline désormais en matériau composite.

Meilleur compteur de l’histoire de Gottéron avec 651 points (242 buts, 409 assists), Slava Bykov contrôlait la rondelle avec art. «Ma canne, c’était presque ma deuxième femme, s’exclame le Marlinois. Elle était plus qu’un outil de travail. C’est comme une belle voiture: il faut se sentir à l’aise dans le maniement afin d’être performant.»

Le hockeyeur prépare sa canne avec minutie. «Chacun a ses manies», observe Olivier Sugnaux, responsable du matériel des Dragons. «Gil Montandon mettait 25 tours de toile en h

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00