La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Chronique: «Il faut croire en sa valeur» pour obtenir un bon contrat, d'après Bykov

Arrivant bientôt au terme de son bail avec les Dragons, l'attaquant de Gottéron aborde la question des contrats, avec quelques conseils et astuces pour les jeunes joueurs

Comme son ami Julien Sprunger (à gauche), Andrei Bykov arrive en fin de contrat. © Jean-Baptiste Morel-archives
Comme son ami Julien Sprunger (à gauche), Andrei Bykov arrive en fin de contrat. © Jean-Baptiste Morel-archives

François Rossier

Publié le 10.11.2023

Temps de lecture estimé : 3 minutes

C’est Andrei qui le dit » Deuxième joueur le plus capé de l’histoire des Dragons derrière Julien Sprunger, Andrei Bykov (35 ans) connaît la maison fribourgeoise par cœur. Attaquant emblématique de Gottéron, il sera aussi chroniqueur pour La Liberté toute cette saison. Sa 18e dans l’élite du hockey suisse.  

Ces dernières semaines, on a beaucoup parlé contrats. Tout le monde connaît le manège. Les gros noms signent au début du championnat, puis c’est le tour des premiers rôles. Après quoi viennent les seconds couteaux. Au moment de la pause internationale, les trois quarts des joueurs libres sont «signés» et les équipes sont en grande partie bouclées. Le hockey suisse fonctionne ainsi.

«Si on me propose un contrat, je dirai oui»
Andrei Bykov

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11