La Liberté

«Je me réjouis de défendre mon titre»

Durant toute la saison de hockey sur glace, ce sont plus de 300 joueurs qui se sont affrontés dans la ligue organisée par «La Liberté». © VR
Durant toute la saison de hockey sur glace, ce sont plus de 300 joueurs qui se sont affrontés dans la ligue organisée par «La Liberté». © VR
25.04.2019

Vainqueur de la ligue «La Liberté» 2018-2019 sur Hockeymanager, Miguel Piccand est un habitué des hauts du classement. Il dévoile quelques secrets.

AS

Le tenant du titre a trouvé son maître! Stéphane Currat, lauréat l’an dernier de notre concours Hockeymanager aux côtés de son fils Adrien, a cédé sa couronne en même temps que le SCB soulevait le vase jaune de National League. Après une âpre bataille, le duo de Mannens s’est avoué vaincu face à Miguel Piccand (26 ans), grand vainqueur de la ligue «La Liberté».

Le citoyen de Villars-sur-Glâne n’en est pas à son coup d’essai avec le jeu de simulation de hockey sur glace. Jugez plutôt: vainqueur devant 9035 adversaires en 2017, 15e sur 10’500 en 2018, Miguel Piccand a retrouvé les joies du podium cette saison (3e) devant près de 11'000 joueurs. Un bel ambassadeur pour la ligue de «La Liberté» qui a accepté de dévoiler quelques secrets.

Hockeymanager, c’est un job à plein temps pour vous?

On pourrait croire, mais non (rires). Les deux semaines avant la saison, je consacre environ une heure par jour à étudier les options. Je change d'avis tous les jours jusqu'à trouver l'alignement parfait. Il faut dire que ce n’est pas du temps perdu, je le fais aussi pour mon travail: à côté de ma profession d’ingénieur-chimiste à 100%, j’écris pour le magazine Top Hockey, je commente pour la chaîne Teleclub et je suis consultant à Radio Fribourg pour les matches en direct. Cela me permet de compenser: là où les autres consultants, souvent des ex-joueurs, connaissent parfaitement la glace et ses secrets, je suis incollable sur les joueurs et leurs statistiques.  

Vous voilà lauréat d’un maillot dédicacé de Killian Mottet. Heureux?

La récompense me fait plaisir, c’est un joueur talentueux. Même s’il valait mieux l’avoir dans son équipe avant Noël plutôt qu’après (rires)! Je joue avant tout pour battre les copains. Je fais partie de plusieurs ligues et c’est souvent source de chambrages, notamment avec les Gruériens... Avec certains, on joue ensemble depuis 2005 et même si j’ai déjà gagné le classement général, ma motivation reste intacte. J’ai déjà plus de vingt personnes très motivées à me battre la saison prochaine et je donne rendez-vous aux lecteurs de La Liberté!

Peut-être pourriez-vous livrer quelques secrets à la concurrence pour équilibrer les choses?

Il n’y a pas de méthode magique. Ce n’est pas un hasard si ce sont souvent les mêmes qui gagnent: on ne peut pas être bon dès la première année, il faut se familiariser avec le jeu et ses stratégies. Mais je peux donner trois conseils. D’abord, il faut composer des duos de joueurs qui évoluent toujours ensemble, même en situations spéciales, et compléter avec un gros «pointeur». Les bonus sont très importants. Ensuite, il ne faut pas paniquer d’emblée et conserver ses transferts pour profiter des changements de valeur des joueurs, à l’issue de la première partie de championnat. Pas besoin de partir trop vite: je n’étais que 500e à fin octobre.

La clé, c’est de vendre ses défenseurs qui ont pris de la valeur pour acheter de meilleurs attaquants. Contrairement aux dirigeants de Gottéron, j’ai beaucoup cru en Andrea Glauser (rires). Et enfin, plus la saison avance, plus il faut miser sur des joueurs de play-off pour triompher lors des séries finales. Avec du flair, parfois: j’ai acheté Andrew Ebbett avant la demi-finale contre Bienne, alors qu’il avait été transparent en quarts contre Genève... Ah et j’oubliais, il faut aussi des proches compréhensifs: heureusement que ma copine est tolérante! 

» Le classement final de notre ligue Hockeymanager


Les équipes de Miguel Piccand:

Début de saison 

Hiller

Salmela – Untersander
Rajala – Pouliot – Marc Wieser

Genazzi – Diaz
Almond – McIntyre – Martschini

Egli – Borlat
Rubin – Zehnder – Lauper

Fin de saison (régulière)

Hiller

Andersson – Genazzi
Moser – Arcobello – Bertschy

Diaz – Fora
Martschini – Roe – Haas

Loeffel – Glauser
Rajala – Pouliot – Hofmann

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00