La Liberté

La Suisse fidèle aux quarts

16.05.2018


Les joueurs de Patrick Fischer ont battu la France (5-1) et défieront la Finlande demain

Hockey sur glace »   Mission accomplie pour la Suisse au championnat du monde à Copenhague. Conformément aux attentes, la sélection de Patrick Fischer s’est imposée 5-1 devant la France et s’est qualifiée pour les quarts de finale, où elle affrontera la Finlande (demain à Herning).

Après la triste performance des Jeux de PyeongChang et cette élimination en huitièmes de finale face à l’Allemagne, l’équipe de Suisse et Patrick ­Fischer avaient des choses à se faire pardonner. En récoltant 12 points et en remportant les matches qu’elle devait gagner face aux nations situées derrière elle au classement de l’IIHF, la Suisse a fait ce que l’on attendait d’elle. Hormis le point perdu d’emblée face à l’Autriche, la Suisse a dominé la Slovaquie, le Bélarus et la France sans qu’il y ait quoi que ce soit à redire. Elle se qualifie au passage pour la deuxième fois de suite pour les quarts de finale, chose qu’elle n’avait plus réussie depuis 2008 avec Ralph Krueger.

Solides mais crispés

Contre une France sans grande ambition, privée de Stéphane Da Costa, son meilleur attaquant et ex-artificier de Genève-Servette, ainsi que de Yohann Auvitu, son meilleur défenseur, la formation à croix blanche devait se mettre à l’abri rapidement pour s’éviter des sueurs froides.

Solides mais crispés dès les premiers coups de patin, les Suisses ont inscrit deux buts qui ont fait mal aux Français dans le tiers initial. A la 13e, Hofmann a nettoyé la lucarne de Hardy et un peu moins de trois minutes après, Corvi a profité d’un bon travail de Niederreiter et Meier pour donner de l’air à ses couleurs. «Sur le papier on voulait les quarts, on les a, commente Gaëtan Haas. Mais on a un groupe qui veut plus que les quarts et je crois qu’on présente du bon hockey jusqu’à maintenant. Du coup on est capables d’aller chercher un bel exploit au prochain tour.»

«On était devant 2-0, mais on a eu des power-plays qui auraient mérité d’aller au fond, explique Gaëtan Haas. Seulement on ne l’a pas fait et finalement tu te dis qu’il n’y a que 2-0 et que tout peut arriver. Alors on a continué à travailler et on a su garder la tête froide en attendant notre chance.»

Soigner la défense

Le futur des Suisses passera donc par Herning et un quart de finale contre la Finlande. Il faut remonter très loin dans les archives pour trouver trace d’un succès helvétique face aux Nordiques. Aux JO de Calgary en 1988, la Suisse s’était imposée 2-1 en poule. Depuis 2006, la Suisse a rencontré les Finlandais à cinq reprises entre les Jeux et les mondiaux pour cinq défaites. La dernière en date remonte à l’année passée à Paris pour un revers 3-2 après prolongation.

«Je n’ai pas beaucoup joué contre la Finlande, conclut Gaëtan Haas. Mais on est capables d’aller les battre. Honnêtement, je préfère presque la Finlande au Canada ou aux Etats-Unis où ça joue plus physique. On a la jouerie pour aller les défier.» Reste qu’il faudra soigner le travail défensif et gommer les carences aperçues contre la Suède. Car en plus d’être construite intelligemment, la Finlande compte dans ses rangs le meilleur compteur du tournoi Sebastian Aho. Auteur de 17 points en 7 matches, dont 9 buts et un triplé contre les Etats-Unis, l’attaquant des Hurricanes est entré dans une autre dimension. ats


 

Suisse - France 5-1

(2-0 1-0 2-1) Copenhague. 6573 spectateurs. Arbitres: Olenin/Schukies (RUS/GER), Davis/Jensen (USA/DEN). Buts: 13e Hofmann (Haas, Müller 1-0 (pénalité différée). 16e Corvi (Niederreiter, Meier) 2-0. 38e Untersander (Josi, Corvi/à 5 contre 4) 3-0. 43e Fiala (Haas, Fora) 4-0. 44e Leclerc (Chakiachvili, Perret) 4-1. 54e Moser (Vermin, Müller/à 4 contre 5!) 5-1 Pénalités: 4 x 2’ contre la Suisse, 4 x 2’ contre la France.

Suisse: Genoni; Diaz, Josi; Untersander, Kukan; Fora, Müller; Frick; Scherwey, Schäppi, Rod; Niederreiter, Corvi, Meier; Fiala, Vermin, Andrighetto; Moser, Haas, Hofmann; Riat.

France: Hardy; Manavian, Chakiachvili; Hecquefeuille, Gallet; Janil, Raux; Thiry; Fleury, Guttig, Rech; Teddy da Costa, Texier, Treille; Lampérier, Claireaux, Douay; Perret, Ritz, Leclerc; Bouvet.

Notes: la Suisse sans Berra (blessé), Baltisberger ni Genazzi (surnuméraires). La France sans Stéphane da Costa ni Auvitu (blessés).

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00