La Liberté

«Le calendrier était trop ambitieux»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A Gottéron, les buteurs peuvent être étrangers (ici Desharnais, Gunderson et DiDomenico) mais aussi Suisses comme Sprunger (à droite). Sera-ce toujours le cas dans dix ans? La réponse attendra. Keystone
A Gottéron, les buteurs peuvent être étrangers (ici Desharnais, Gunderson et DiDomenico) mais aussi Suisses comme Sprunger (à droite). Sera-ce toujours le cas dans dix ans? La réponse attendra. Keystone
Partager cet article sur:
05.03.2021

La National League ajourne sa réforme qui prévoyait notamment une augmentation du nombre d’étrangers

Patricia Morand

Hockey sur glace » Une augmentation du nombre d’étrangers de quatre à sept par équipes et l’abolition des licences suisses au centre des discussions: la National League avait défini les contours d’une réforme qui a fait beaucoup jaser ces derniers mois. Le projet est mis en veilleuse, selon un communiqué publié hier en début de soirée. Les clubs discuteront à nouveau des changements proposés après la fin de la saison. En attendant, toutes les personnes concernées ont la possibilité de donner leur avis dans un sondage mis en ligne, enquête dont le titre provisoire est «Ta Ligue».

«C’était un peu l’objectif des joueurs», rappelle Julien Sprunger. «Nous avions manifesté notre mécontentement de ne pas être entendus. L’action (menée le 20 février dernier dans tout

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00