La Liberté

Manzato est plus qu’un grand frère

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Intransigeant face à Gottéron et Zurich, Daniel Manzato devra faire face dès ce soir en finale à l’armada offensive de Zoug. © Keystone
Intransigeant face à Gottéron et Zurich, Daniel Manzato devra faire face dès ce soir en finale à l’armada offensive de Zoug. © Keystone
Partager cet article sur:
03.05.2021

Engagé comme No 2, le gardien vétéran sera l’un des atouts de Genève-Servette en finale des play-off

Pierre Salinas

National League » Quand va-t-il craquer? Soyons honnêtes: quel passionné de hockey sur glace, qu’il soit Fribourgeois ou Zurichois, spécialiste ou simple supporter, ne s’est pas posé la question? Mais Daniel Manzato tient bon. Appelé à remplacer au pied levé Gauthier Descloux à la 7e minute de l’acte IV des quarts de finale, le gardien No 2 de Genève-Servette aurait pu souffrir de la comparaison. Au contraire, soir après soir, l’Avenchois de 37 ans a fait le désespoir de Gottéron puis des ZSC Lions, respectivement balayés 4-1 et 3-0. Invaincu en cinq matches de play-off, le portier vétéran peut se targuer – mais il ne le fera pas – d’un pourcentage d’arrêts presque irréel: 97,8%. Zoug, l’adversaire des Genevois dès ce soir (20 h) en finale pour le titre, est prévenu. Il est, devant le filet adv

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00