La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Tristan Scherwey: «J’aime les films romantiques»

Partager cet article sur:
Publié le 17.03.2016

Tristan Scherwey • L’attaquant fribourgeois du CP Berne a mauvaise réputation. Derrière la brute épaisse se cache pourtant un garçon poli et un brin fleur bleue. Rencontre avant le début des demi-finales des play-off.

Pierre Salinas

En hockey sur glace plus que dans tout autre sport, la frontière entre les artistes et les brutes, le bien et le mal, Pat Garrett et Billy le Kid, est ténue. Shawn Heins en était l’exemple le plus frappant, capable de jouer les papas poules avec les plus jeunes des supporters de Fribourg-Gottéron, à qui il offrait rondelles et friandises avant chaque match à domicile, puis de froidement aplatir à même la glace le plus sûr espoir helvétique, Roman Josi pour ne pas le nommer, prétextant que si ce dernier espérait un jour évoluer en NHL, ce qu’il a fait, il devait d’abord apprendre à lever la tête. Docteur Jekyll et Mister Heins, qu’ils le surnommaient…

Tristan Scherwey, 24 ans, est fait de ce même alliage. De lui, un psychologue dirait qu’il souffre d’un dédoublement de personnalité. Sauf que l’attaquant fr

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00