La Liberté

Un jour au paradis, deux autres en enfer

Si Caminada a fait des miracles devant la cage bernoise, Berra, de son côté, a dû aller chercher deux fois le puck dans ses filets (le deuxième but bernois a été inscrit dans le but vide, ndlr). © Alain Wicht/La Liberté
Si Caminada a fait des miracles devant la cage bernoise, Berra, de son côté, a dû aller chercher deux fois le puck dans ses filets (le deuxième but bernois a été inscrit dans le but vide, ndlr). © Alain Wicht/La Liberté
28.01.2019

Bien que dominateur face à Berne, Gottéron s’incline (0-2). La barre s’éloigne et les mines sont basses

Pierre Schouwey

National League » Abattus, les Fribourgeois astreints aux interviews ont rallié le vestiaire prévu à cet effet l’air désespéré. De la porte laissée ouverte, on entendait leurs bourreaux du jour savourer leur dixième victoire en onze matches. Sobre, le DJ de l’effectif bernois a opté pour Another Day in Paradise de Phil Collins. Un titre qui colle parfaitement à ce CP Berne, lequel patine sur un long fleuve tranquille, sans donner l’impression de forcer son talent. Tout l’inverse de Fribourg-Gottéron, passé du paradis et une large victoire face à Zurich, à l’enfer, quatre jours et deux défaites mortifiantes plus tard.

Premier à prendre la parole alors que Phil Collins, synthé à l’appui, se faisait de plus en plus insistant, Sebastian Schilt pestait: «Les dieux du hockey étaient de leur côt

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00