La Liberté

Week-end parfait pour les Suisses

Les protégés de Patrick Fischer ont battu la Slovénie (7-0) samedi et la Norvège (3-0) hier après-midi

Publié le 15.05.2023

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Hockey sur glace » L’équipe de Suisse a conclu un premier week-end «parfait» au championnat du monde à Riga. Après le 7-0 contre la Slovénie samedi, la sélection de Patrick Fischer a battu hier une Norvège limitée (3-0). Une entrée en matière réussie, deux blanchissages pour Genoni et Mayer, 10-0 de goal-average et des renforts de NHL (Fiala, Hischier et Siegenthaler) qui arrivent, c’est un ciel sans nuages pour la Suisse en Lettonie.

Si l’on fait preuve de pragmatisme, on peut surtout dire que la sélection au maillot rouge à croix blanche a fait ce que l’on attendait d’elle. Depuis plusieurs années, la Suisse ne se prend plus trop les pieds dans le tapis face aux nations inférieures sur le papier. Car il fut une époque pas si éloignée où la Suisse ne faisait pas la fière devant de tels adversaires. A vérifier encore contre le Kazakhstan demain soir, mais aujourd’hui, la sélection de Patrick Fischer paraît éviter soigneusement de tomber dans ce type de piège.

Les places seront chères

«Comme samedi, le deuxième tiers ne fut pas bon, juge un Christoph Bertschy excellent depuis le début du tournoi. Ce n’était pas ce que l’on voulait, ce n’était pas notre jeu. On commet quelques pertes de puck en zone de défense en essayant de faire le jeu, mais malgré ça on a bien tenu en ne concédant pas beaucoup d’occasions. Cela dit, on sait que l’on a des choses à améliorer en vue des prochains matches.» Même si l’opposition manquait cruellement de punch, la Suisse a pu se rassurer au niveau de ses situations spéciales. Létal contre la Slovénie avec quatre réussites, le power-play devrait toutefois connaître de profonds ajustements avec l’arrivée de Fiala et Hischier. Dimanche, c’est le box-play qui a ravi Patrick Fischer. «Ils ont incroyablement bien défendu, a commenté le coach. Ils n’ont que très peu donné à l’adversaire.»

Avec des guerriers polyvalents comme Tanner Richard, Christoph Bertschy ou Sven Senteler, cette équipe de Suisse possède plusieurs atouts dans sa manche. Mais il faut aussi veiller à ce que l’abondance de biens ne nuise pas à la bonne ambiance au sein du groupe. Car qui dit nouveaux joueurs de NHL, signifie que les places seront chères pour faire partie des élus. Il est en outre évident que Fiala et Hischier feront partie du power-play.

Mais ce sont des bons problèmes à avoir pour Patrick Fischer. Ces arrivées vont par ailleurs accroître la pression sur ses épaules. Avec de tels renforts, la Suisse a les moyens de viser haut. Cinq ans après l’argent de Copenhague, il serait de bon ton de franchir à nouveau le stade des quarts de finale. Le Zougois va avoir le temps d’intégrer ses renforts puisque Fiala sera déjà disponible pour le match contre le Kazakhstan. On ignore en revanche quand les deux joueurs des New Jersey Devils rejoindront la Lettonie. On peut toutefois imaginer que Fischer aimerait bien pouvoir compter sur eux pour les rencontres du week-end prochain face au Canada et à la Tchéquie. ats


Riat remplace Thürkauf

Le championnat du monde à Riga est terminé pour Calvin Thürkauf. L’attaquant de Lugano s’est blessé à l’épaule et va être absent pendant huit semaines. Le Zougois de 25 ans a fini dans la bande lors de son premier shift à l’occasion du deuxième match de la Suisse en Lettonie. Thürkauf a été emmené à l’hôpital, et le verdict n’a pas tardé à tomber: il devra certainement se soumettre à une opération de l’épaule. Le communiqué de l’équipe de Suisse précise que c’est le Lausannois Damien Riat qui le remplace avec effet immédiat au sein de l’équipe. Selon un changement de règles de l’IIHF déjà appliqué lors du dernier mondial M20 au Canada, un joueur blessé peut être remplacé par un joueur présent dans la liste. ats

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11