La Liberté

«Je ressens une pression positive»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Alexis Monney: «Je n’ai pas pour habitude de vraiment me fixer d’objectifs sur les courses.» © Keystone-archives
Alexis Monney: «Je n’ai pas pour habitude de vraiment me fixer d’objectifs sur les courses.» © Keystone-archives
Partager cet article sur:
17.09.2020

Cadre B de Swiss-Ski, Alexis Monney prépare l’hiver avec confiance malgré l’incertitude liée au Covid-19

Pascal Dupasquier

Ski alpin » Le 7 mars dernier, Alexis Monney devenait champion du monde juniors de descente à Narvik. A 20 ans tout juste, le skieur de Fruence passait de l’anonymat à une soudaine notoriété. Cette médaille d’or consacrait sa saison en tous points exemplaire, marquée par plusieurs top 30 en descente, super-G et combiné sur le circuit de la Coupe d’Europe. Autant de résultats qui, ajoutés à ses deux titres de champion et de vice-champion de Suisse juniors de super-G et de descente, lui ont permis d’intégrer le cadre B de Swiss-Ski malgré un hiver prématurément interrompu pour cause de Covid-19. Cadre avec lequel il se trouve actuellement en pleine préparation. Interview.

Bonjour Alexis, vous êtes où, vous faites quoi?

Alexis Monney: Je suis à la maison et je m’apprête à partir demain (mercredi, l’interview ayant eu lieu la veille, ndlr) à Saas-Fee pour un camp d’entraînement. Sur le plan des études, j’ai commencé mon stage de maturité professi

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00