La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le relais, rassembleur et formateur

Faire d’un sport individuel une épreuve collective est le but du relais, sorte de baromètre des clubs

Eric Balmer lance Fabrice Schuwey pour le dernier relais de La Villette qui finira troisième des championnats fribourgeois. © Alain Wicht
Eric Balmer lance Fabrice Schuwey pour le dernier relais de La Villette qui finira troisième des championnats fribourgeois. © Alain Wicht

Patrick Biolley

Publié le 08.02.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Ski de fond » «On ne peut pas abandonner ni se relâcher, car on ne court pas seulement pour soi mais surtout pour les autres.» Normand Savary, avant de passer par la case interview, venait de lancer Evan Gertsch, dernier fondeur du relais du SC Riaz. Les Gruériens, qui jouaient à domicile, étaient en course pour le titre fribourgeois en ce dimanche matin. Las, le dernier membre du SC Plasselb a été le plus rapide de la matinée. En bouclant ses 7,5 km en 17’40, Samuel Neuhaus a offert la victoire au club singinois. «Le relais, c’est une autre mentalité de course, explique l’ancien membre des cadres C de Swiss-Ski. On vient un peu en aide aux autres. Si un des collègues est un peu moins bien on se donne encore plus à fond pour rattraper.»

Au lendemain des épreuves individuelles, les fondeurs fribourgeois ne pouvaient donc plus se la jouer perso. L&rsqu

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11