La Liberté

Mauro Caviezel sacré sans skier

Ce n’était pas le bon globe, mais peu importe: Mauro Caviezel a savouré sa victoire au classement de la spécialité. © Keystone
Ce n’était pas le bon globe, mais peu importe: Mauro Caviezel a savouré sa victoire au classement de la spécialité. © Keystone
Partager cet article sur:
09.03.2020

Le Grison a profité de l’annulation du super-G de Kvitfjell pour remporter le globe de la spécialité

Ski alpin » Les conditions climatiques qui ont poussé les organisateurs norvégiens à annuler le super-G de Kvitfjell ont fait un heureux, Mauro Caviezel. Le Grison rentre en Suisse avec le globe de la spécialité. Grâce à sa deuxième place décrochée voici une semaine à Hinterstoder, le Grison termine la saison de super-G avec 365 points et trois longueurs d’avance sur l’Autrichien Vincent Kriechmayr. Le troisième est le leader du classement général Aleksander Aamodt Kilde.

Mauro Caviezel empoche ce globe alors qu’il n’a encore jamais signé de succès en Coupe du monde. Mais la constance du skieur de 31 ans a payé. En super-G, il n’a plus quitté le top 5 depuis les finales de Soldeu en fin de saison dernière. Il est ainsi monté sur le podium à quatre reprises sur les sept dernières courses. Il compte une troisième place à Beaver Creek, une deuxième à Saalbach et une autre deuxième place à Hinterstoder.

Il succède à Didier Cuche

Caviezel remplace Didier Cuche comme dernier vainqueur suisse de la Coupe du monde de super-G. Le Neuchâtelois avait glané du cristal voici neuf ans. Le Grison est le cinquième Helvète à connaître pareil honneur. Avant Cuche, Pirmin Zurbriggen avait triomphé de 1987 à 1990, Franz Heinzer en 1991 et Paul Accola en 1992. Et pour la troisième fois seulement de l’histoire, la Suisse fait siens les quatre globes de vitesse. En 1987, Zurbriggen avait décroché les deux, Michaela Figini celui de la descente et Maria Walliser celui du super-G. Un an après, Zurbriggen avait à nouveau fait coup double et Figini avait fait pareil chez les dames.

A la suite de cette annulation et de celles des finales de la Coupe du monde à Cortina en raison de l’épidémie de coronavirus, il ne reste plus que deux courses au programme pour les messieurs le week-end prochain à Kranjska Gora avec les traditionnelles épreuves techniques (un géant et un slalom). Au général, Kilde possède 54 points d’avance sur Alexis Pinturault qui se trouvera sur un terrain plus favorable. Mathématiquement, Henrik Kristoffersen peut encore espérer mettre la main sur le gros globe et succéder à Marcel Hirscher, puisqu’il ne compte «que» 161 points de retard sur son compatriote.

Un Caviezel persévérant

Revenons à Mauro Caviezel. Son trophée ne salue pas que ses aptitudes sur les skis, il sonne comme une récompense à plusieurs niveaux. Le Grison se tient au milieu du podium entre ses dauphins Vincent Kriechmayr et Aleksander Aamodt Kilde. Dans l’une de ses mains, il tient son globe de cristal. Enfin, pas tout à fait le sien. Beat Feuz l’avait pour la cérémonie de la descente la veille et le Bernois l’a gentiment prêté à son coéquipier pour l’occasion. Mais le plus drôle, c’est que ce globe appartient à Henrik Kristoffersen. Il s’agit de celui du slalom obtenu par le technicien norvégien voici quatre ans.

Un globe en prêt, une cérémonie improvisée à la hâte, ou quand la FIS doit s’adapter à la situation en faisant du bricolage. Mais cela n’a pas empêché le Grison d’arborer un sourire radieux dans l’aire d’arrivée. Bien sûr qu’il aurait préféré une grande fête avec des émotions et davantage de public, mais il ne va pas bouder son plaisir. En ces temps troubles liés au coronavirus et aux manifestations annulées, on prend ce qui vient.

Son premier podium, Caviezel l’a obtenu lors des finales de Coupe du monde à Aspen en 2017. «Si je n’y croyais plus, j’aurais tout arrêté, avait-il dit à l’époque de cette troisième place dans le Colorado. Mais je savais que je pouvais faire plus que ce que j’avais montré avant et entre mes pauses pour blessures.»

Il y a quatre ans lors d’un camp au Chili, Caviezel s’était brisé le péroné. Puis en avril de l’année suivante, ce sont les ligaments qui ont cédé en entraînement à Sölden. Et encore quatre mois plus tard, une blessure à la main gauche avait nécessité une nouvelle intervention chirurgicale.

Modèle de résistance, le Grison n’a jamais pleurniché. Ces épreuves l’ont endurci. Hier en Norvège, Caviezel a dû revoir le chemin parcouru dans sa tête. Et dans sa main, cette récompense pour sa persévérance. ATS

Les classements

Super-G (6/6): 1. Mauro Caviezel 365. 2. Kriechmayr 362. 3. Kilde 336. 4. Mayer 324. 5. Kjetil Jansrud (NOR) 305. 6. Mattia Casse (ITA) 209. 7. Odermatt 203. Puis: 11. Feuz 142. 25. Gino Caviezel (SUI) 50. 27. Stefan Rogentin (SUI) 38. 28. Thomas Tumler (SUI) 33. 30. Gilles Roulin (SUI) 27. Descente messieurs, samedi: 1. Matthias Mayer (AUT) 1’48’’02. 2. Aleksander Kilde (NOR) à 0’’14. 3. Carlo Janka (SUI) à 0’’37. 4. Beat Feuz (SUI) à 0’’43. 5. Travis Ganong (USA) à 0’’55. 6. Kjetil Jansrud (NOR) à 0’’83. 7. Mauro Caviezel (SUI) à 0’’91. 8. Thomas Dressen (GER) à 0’’95. 9. Nicolas Raffort (FRA) à 1’’13. 10. Cameron Alexander (CAN) à 1’’19.Puis: 19. Urs Kryenbühl (SUI) à 1’’70. 23. Cedric Ochsner (SUI) à 1’’96. 25. Marco Odermatt (SUI) à 2’’04. 37. Alexis Pinturault (FRA) à 2’’61. 42. Gilles Roulin (SUI) à 2’’91. 50. Stefan Rogentin (SUI) à 5’’03. 56 skieurs au départ, 52 classés. Notamment éliminé: Steven Nyman (USA).Descente (9/9): 1. Feuz 650. 2. Thomas Dressen (GER) 438. 3. Mayer 424. 4. Kilde 413. 5. Dominik Paris (ITA) 384. 6. Kriechmayr 362. Puis: 8. Janka 259. 10. Mauro Caviezel 220. 12. Niels Hintermann (SUI) 179. 15. Urs Kryenbühl (SUI) 120. Messieurs. Général (36/38): 1. Aleksander Kilde (NOR) 1202. 2. Alexis Pinturault (FRA) 1148. 3. Henrik Kristoffersen (NOR) 1041. 4. Matthias Mayer (AUT) 916. 5. Vincent Kriechmayr (AUT) 794. 6. Beat Feuz (SUI) 792. 7. Mauro Caviezel (SUI) 669. Puis: 10. Loïc Meillard (SUI) 579. 13. Daniel Yule (SUI) 495. 17. Marco Odermatt (SUI) 434. 23. Ramon Zenhäusern (SUI) 323. 28. Carlo Janka (SUI) 277.

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00