La Liberté

«Le bilan écologique n’est pas bon»

Berne accueillera un ePrix le 22 juin, l’occasion de voir les bolides de la formule E au sein de laquelle s’illustre le pilote suisse Sébastien Buemi. © Keystone
Berne accueillera un ePrix le 22 juin, l’occasion de voir les bolides de la formule E au sein de laquelle s’illustre le pilote suisse Sébastien Buemi. © Keystone
15.03.2019

La formule E est-elle vraiment plus verte que la formule 1? A Berne, on pense plus loin que la course

Patricia Morand

Formule E » Comme toutes les compétitions sportives, les courses automobiles nuisent à l’environnement. En F1, plus que les tours de circuit, ce sont les 175 000 kilomètres aériens parcourus chaque saison pour le transport du matériel, des équipes et des pilotes qui causent le plus de dégâts à l’environnement (La Presse du 20 novembre 2018). Les projecteurs pour les épreuves de nuit et l’affluence des spectateurs ont également des conséquences néfastes. Selon la FIA, qui procède à des bilans carbone annuels depuis 2010, le spectateur serait un facteur de pollution plus important que les monoplaces aux moteurs vrombissants.

La formule E, série commencée par le président de la Fédération internationale d’automobile (FIA) Jean Todt et l’homme d’affaires espagnol Alejandro Agag, est-elle plus

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00