La Liberté

Philippe Dupasquier de retour

06.08.2019

Supermoto » A Villars-sous-Ecot, le vétéran gruérien a renoué avec la compétition. Retour réussi avec trois 3es places. Haenggeli placé.

En avril dernier, Philippe Dupasquier annonçait qu’il tirait un trait sur la compétition, sans exclure l’une ou l’autre apparition, selon les cases libres de l’agenda familial. Le Sorensois s’est octroyé ce passe-droit, en cette fin de semaine à Villars-sous-Ecot, en France voisine. Avec bonheur puisqu’il est monté à trois reprises sur la 3e marche du podium, derrière l’intouchable Allemand Marc-Reiner Schmidt et son compatriote Jannik Hintz, actuel leader du championnat de Suisse. C’était également l’occasion de se mesurer à son fils Jason, lui aussi avide de meubler la pause Moto3.

Au guidon d’une machine d’origine, le vétéran gruérien (45 ans) a dévoilé de beaux restes, malgré un entraînement réduit à la portion congrue: «J’y suis allé sans pression, juste pour me faire plai-sir. J’ai réussi de super départs. Mais, à cause de mon moteur moins performant, je me suis fait doubler dans les lignes droites par Schmidt et Hitz.» Philippe Dupasquier renouvellera l’expérience dans une quinzaine de jours à Frauenfeld.

Son fils Jason s’est lui aussi montré à son avantage. Après une manche initiale torpillée par un souci d’embrayage, il s’est classé 11e et 8e. Vu le calendrier chargé qui l’attend au mondial junior Moto3 et en Rookies Cup, n’était-ce pas dangereux de s’aligner en supermoto? «Non, estime le paternel. Jason fonce à plus de 200 km/h sur les circuits, il peut donc rouler à 60 km/h en supermoto. Il n’a pas pris de risques.»

Cette fin de semaine s’est avérée également propice pour Julien Haenggeli (4e, 5e et 7e). Sans un tassement au 3e départ, le Fribourgeois se serait immiscé à trois reprises dans le quintette. Cres-cendo depuis le début de la saison, il se hisse au 6e rang provisoire du championnat de Suisse. «Un résultat qui s’inscrit au-delà de mes espérances, sourit-il. Ma moto fonctionne bien sur tous les plans.»

Pour sa part, Gauthier Ropraz a connu nettement moins de réussite. Victime d’une chute spectaculaire aux essais, le Bullois souffre d’une commotion cérébrale. Il n’a pu prendre aucun départ. Il espère opérer son retour dans une quinzaine de jours en Thurgovie.

Gilles liard

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00