La Liberté

Les Bernois ont de la concurrence

Les Bernois ont de la concurrence © La Liberté
Les Bernois ont de la concurrence © La Liberté
12.08.2019

Les prochaines couronnes distribuées seront fédérales. Tour d’horizon des favoris pour le titre de roi

Patricia Morand

Lutte suisse » Kilian Wenger roi de Frauenfeld 2010, Matthias Sempach roi de Berthoud 2013 et Matthias Glarner roi d’Estavayer 2016: les Bernois ont fait la loi lors des trois dernières fêtes fédérales de lutte. L’heure du changement a sonné, au regard du déroulement des plus importants rendez-vous de cette saison 2019. Pour Werner Jakob (56 ans), ancien chef technique fédéral et respon-sable sportif d’Estavayer 2016, le Zougois Pirmin Reichmuth sera par exemple le plus grand favori au trône dans moins de deux semaines en Suisse centrale.

Les lutteurs de l’association du nord-est de la Suisse Armon Orlik, finaliste à Estavayer 2016, ou Samuel Giger, deuxième voici trois ans dans la Broye et vainqueur dimanche dernier au Schwägalp, font partie, comme Reichmuth du cercle restreint des grands favoris.

Ne pas enterrer Stucki

Et Joel Wicki, le repré

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00