La Liberté

Alejo Prado et son double

Alejo Prado: «Entre 18 et 19 ans, j’ai tenté ma chance sur le circuit professionnel.» © Michael Lehner
Alejo Prado: «Entre 18 et 19 ans, j’ai tenté ma chance sur le circuit professionnel.» © Michael Lehner
06.08.2018

Finaliste malheureux du GP de la Gruyère, l’Argentin partage sa vie entre l’Europe et Tandil, sa ville natale

Pierre Salinas

Tennis »  Le cinéma de Prado, jeune homme à la langue bien pendue qui puise aussi sa force dans l’invective, n’a pas suffi. A l’Open de Marly déjà, il y a deux semaines, Alejo Prado (N2 16) n’était pas parvenu à suffisamment dérégler le jeu d’Ignasi Villacampa-Rosès (N2 24), métronome espagnol à peine moins bien classé que lui. Samedi à Bulle, en finale du Grand Prix de la Gruyère, l’Argentin héritait d’une deuxième chance, qu’il n’a pas su saisir. Après un premier set à sens unique durant lequel il empilait les fautes et les noms d’oiseaux, le véloce Sud-Américain recollait au score mais payait sa débauche d’énergie au prix fort dans la troisième manche (6-1 6-7 6-2). Adieu les précieux 2500 francs promis au vainqueur!

Jur&eac

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00