La Liberté

Belinda Bencic a décroché la lune

Belinda Bencic a rendu une copie parfaite hier à New York. © Keystone
Belinda Bencic a rendu une copie parfaite hier à New York. © Keystone
03.09.2019

La Suissesse a réussi un bel exploit en éliminant Naomi Osaka en huitièmes de finale de l’US Open

Tennis » Etre No 1 mondial et tenant du titre n’offre aucune garantie à New York au moment d’affronter un joueur ou une joueuse suisse. Comme Stan Wawrinka la veille au soir face à Novak Djokovic, Belinda Bencic a décroché la lune en huitièmes de finale de l’US Open. La Saint-Galloise a rendu une copie parfaite pour s’imposer 7-5 6-4 en moins d’une heure et demie devant Naomi Osaka et s’offrir un deuxième quart de finale à Flushing Meadows après cinq ans d’attente. Une Naomi Osaka qui cédera par ailleurs le premier rang du classement WTA à Ashleigh Barty lundi prochain.

Très belle partition

Même si la Japonaise n’était sans doute pas au sommet de sa forme en raison d’une gêne au genou gauche, la partition délivrée par Belinda Bencic fut vraiment très belle. Son sens de l’anticipation lui a permis de neutraliser la puissance adverse. Et avec son revers, elle possède une arme extraordinaire pour bâtir et aussi conclure des points de toute beauté.

Déjà victorieuse cette année de Naomi Osaka à Indian Wells et à Madrid, la Saint-Galloise a réussi la passe de trois avec une rare autorité. Le poids de l’enjeu n’a pas retenu son bras. Elle a témoigné d’un relâchement remarquable qui annonce peut-être des lendemains encore plus glorieux à Flushing Meadows.

Balle de match sauvée

En 2014, son parcours à New York s’était achevé sur une défaite «brutale» devant la Chinoise Shuai Peng. Demain, Belinda Bencic affrontera Donna Vekic (No 23), contre laquelle elle reste sur une défaite 6-4 6-1 ce printemps à Roland-Garros, pour le deuxième quart de finale de sa carrière en grand chelem. Donna Vekic accède quant à elle pour la première fois à ce stade de la compétition dans un «Major», après avoir été à un point de la défaite devant l’Allemande Julia Görges (No 26). La Croate a, en effet, sauvé une balle de match à la relance à 5-4 au deuxième set avant de s’imposer 6-7 7-5 6-3 après 2 h 42 de match. ats


Stan Wawrinka a écœuré novak Djokovic

Stan Wawrinka est en passe de devenir le pire cauchemar de Novak Djokovic dans les tournois du grand chelem. Dimanche soir à New York, il a barré la route du No 1 mondial pour la quatrième fois déjà dans un «Major». Le Vaudois s’est qualifié pour les quarts de finale de l’US Open à la faveur d’une victoire sur abandon face au tenant du titre. Littéralement saoulé par la puissance de feu de son adversaire, Djokovic a jeté l’éponge après 1h’46’ de jeu alors qu’il était mené 6-4 7-5 2-1 avec un jeu de service à suivre pour Wawrinka. Comme ce printemps à Paris, un derby suisse est possible à New York, mais cette fois à la hauteur des demi-finales. Pour Wawrinka, ce derby passe par un succès aujourd’hui contre Daniil Medvedev. ats

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00