La Liberté

Bencic maîtrise bien son sujet

Belinda Bencic: «Je me mets moins de pression.» © Keystone
Belinda Bencic: «Je me mets moins de pression.» © Keystone
Partager cet article sur:
01.09.2021

La Saint-Galloise a battu Arantxa Rus (6-4 6-4). Stefanie Vögele passe déjà à la trappe

Tennis » Demi-finaliste en 2019 et forfait l’an dernier, Belinda Bencic (No 11) a signé un retour gagnant à l’US Open. La championne olympique de simple s’est imposée 6-4 6-4 en 1h30’ face à la gauchère néerlandaise Arantxa Rus (WTA 71) au 1er tour. Stefanie Vögele (WTA 128) a en revanche été sortie d’entrée. Belinda Bencic a maîtrisé son sujet hier après-midi dans le Louis Armstrong Stadium. Impériale sur son engagement, elle n’a pas dû faire face à la moindre balle de break face à la puissante mais inconstante Arantxa Rus (30 ans), qui n’a d’ailleurs inscrit que 8 points à la relance.

Deux breaks – le premier signé dès le premier jeu du match et le deuxième réalisé à 2-2 dans la deuxième manche – lui ont suffi pour forcer la décision. Belinda Bencic aurait pu faire plus facilement la différence dans le deuxième set, mais elle a manqué les deux balles de double break dont elle a bénéficié à 4-2.

«Plus relâchée»

«J’évolue de manière plus relâchée après avoir réalisé mon rêve en devenant championne olympique. Je me mets moins de pression», a lâché sur le court Belinda Bencic, qui a cueilli hier son 10e succès dans ses onze derniers matches, elle qui avait été stoppée par Jil Teichmann à Cincinnati dix jours plus tôt. La Saint-Galloise a également souligné qu’elle était prête à se mesurer à une gauchère après en avoir affronté plusieurs – Jil Teichmann notamment – ces dernières semaines. Elle aura d’ailleurs à nouveau l’occasion de se frotter à une gauchère au 2e tour, où elle sera opposée à l’Italienne Martina Trevisan (WTA 106).

Repêchée dans le tableau final en tant que lucky loser, Stefanie Vögele n’a pas su saisir sa chance hier après-midi. L’Argovienne s’est inclinée 6-2 6-3 au 1er tour du tableau final devant l’espoir britannique Emma Raducanu (WTA 150), qui avait quant à elle gagné ses trois matches en qualifications. Cette défaite, sa neuvième subie au 1er tour en dix apparitions dans le tableau final à Flushing Meadows, n’a rien d’étonnant. Stefanie Vögele était en effet opposée à l’une des révélations de l’été, Emma Raducanu s’étant hissée en 8e de finale sur le gazon de Wimbledon avant d’atteindre la finale du tournoi de Chicago.

La Britannique de 18 ans a dominé les débats. Stefanie Vögele (31 ans) a certes signé le premier break dans les deux sets, menant 2-1 service à suivre dans chaque manche, mais elle a perdu à chaque fois son engagement dans la foulée. ats

 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00