La Liberté

Federer se dit dans les temps

17.08.2019

Tennis » Sèchement battu en deux manches par le jeune Andrey Rublev en 8e de finale du Masters 1000 de Cincinnati, Roger Federer ne s’inquiète pas avant l’US Open.

Roger Federer ne paniquait évidemment pas après son élimination prématurée subie dans le Masters 1000 de Cincinnati. «Je suis dans les temps», a assuré le Bâlois après son cuisant échec (6-3 6-4 en 62’) essuyé en huitième de finale face à Andrey Rublev. «J’aurais évidemment préféré disputer plus de matches», a poursuivi le Maître, qui n’a décroché qu’une victoire cet été sur les courts en dur nord-américains (au 2e tour en Ohio face à Juan Ignacio Londero). «Mais j’en ai déjà joué 45 cette saison. Ca devrait donc aller», a souri le No 3 mondial, interrogé par SRF.

Absent la semaine précédente à Montréal, Roger Federer (39 victoires pour 6 défai-tes en 2019) ne va pas tout remettre en cause. Il ne va certainement pas briguer une invitation pour le tournoi de Winston-Salem, prévu la semaine prochaine, préférant mettre d’ores et déjà le cap sur New York où l’US Open démarrera le lundi 26 août.

Le quintuple lauréat de cette ultime levée du grand chelem (2004-2008) estimait en outre ne pas avoir livré un mauvais match face à Andrey Rublev, se disant «impressionné» par le Russe. «Il a joué un match de rêve, et je n’étais pas suffisamment bon», a glissé Roger Federer.

Le Bâlois de 38 ans se voulait forcément positif malgré la sécheresse de sa défaite. «Je sais que je serai en pleine possession de mes moyens physiques à l’US Open», où il aura bien besoin d’être à 100%: il n’avait pas supporté l’humidité lors de son huitième de finale perdu face à John Millman l’été dernier à Flushing Meadows. ATS

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00