La Liberté

Improbable échec de Wawrinka en finale

21.10.2019

Tennis » Stan Wawrinka devra patienter avant de cueillir un 17e titre sur le circuit principal.

Le Vaudois, dont le dernier sacre remonte au mois de mai 2017 à Genève, s’est incliné 3-6 6-4 6-4 à Anvers devant le «revenant» Andy Murray dans une finale qu’il n’aurait jamais dû perdre.

La déception est immense pour Stan Wawrinka, qui avait toutes les cartes en main pour sa deuxième finale de l’année après celle perdue à Rotterdam en février face à Gaël Monfils. Ex-N°1 mondial, Andy Murray demeure certes un joueur d’exception doublé d’un infatigable guerrier. Mais il aurait dû s’incliner, et en deux sets.

L’Ecossais, qui jouait hier son 12e match – le troisième d’affilée en trois sets – depuis son retour sur l’ATP Tour le 24 septembre à Zhuhai, était en effet au bord de la rupture dans la deuxième manche. Sa défaite semblait même inéluctable quand il a dû faire face à deux balles de double break à 6-3 3-1 15/40.

Mais Stan Wawrinka n’a pas su porter l’estocade à cet instant. Il a pourtant su se ressaisir après avoir perdu trois jeux d’affilée, se procurant à nouveau deux balles de break consécutives à 4-4 15/40 dans cette deuxième manche. Mais là encore, il a manqué le coche, craquant dans le jeu suivant sur son engagement.

Le triple vainqueur de grand chelem a également eu sa chance dans le set décisif. Il a ainsi mené 2-1 puis 3-2 service à suivre, mais a lâché son propre engagement dans la foulée. Et, après avoir bénéficié de deux nouvelles balles de break à 4-4, il a encore une fois craqué au moment de servir à 4-5!

«C’est une défaite dure, dure, dure», a reconnu Stan Wawrinka, qui a manqué deux balles de 5-5 dans la troisième manche dont une sur une volée haute de revers complètement ratée. «Mais c’était une superbe semaine», a poursuivi le Vaudois, qui n’avait plus joué depuis son quart de finale de l’US Open en raison d’une blessure à un genou.

«Je suis triste d’avoir perdu. Mais je suis également heureux de te retrouver à ce niveau», a encore lâché Stan Wawrinka en s’adressant à Andy Murray, qui a conquis son premier titre depuis le mois de mars 2017 à Dubai. L’Ecossais occupait alors le 1er rang mondial. Aujourd’hui, il passera de la 243e à la 127e place, moins de neuf mois après s’être fait poser une prothèse à la hanche.

Stan Wawrinka n’a, lui, toujours pas connu les délices d’un titre depuis sa double opération au genou gauche subie en août 2017. Et la liste de ses défaites frustrantes ne cesse de s’allonger en 2019: il avait mené 5/2 au tie-break du troisième set face à Filip Krajinovic à Miami, 6-0 5-3 face à Marco Cecchinato à Monte-Carlo, et 5-3 au troisième set face à Nicolas Mahut au Queen’s! Et il avait largement les moyens de battre Daniil Medvedev en quart de finale à New York... ATS

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00