La Liberté

La reine est morte, vive la reine!

Ashleigh Barty: «Aujourd’hui, j’ai 23 ans mais je n’ai pas la fatigue mentale de quelqu’un de cet âge-là.» © Keystone
Ashleigh Barty: «Aujourd’hui, j’ai 23 ans mais je n’ai pas la fatigue mentale de quelqu’un de cet âge-là.» © Keystone
09.07.2019

Victime du manic monday, le No 1 mondial Ashleigh Barty ne va pas perdre son trône pour autant

Pierre Salinas, Londres

Tennis » A peine le All England Tennis and Croquet Club avait-il ouvert ses portes, hier, que le manic monday faisait sa première victime, et de choix. En ce «lundi fou» marqué par la programmation de l’entier des 8es de finale, le No 1 mondial s’est pris les pieds dans le gazon de Wimbledon, battu 3-6 6-2 6-3 par l’Américaine Alison Riske (WTA 55), celle-là même qui, samedi, avait laissé un goût amer dans la bouche de la Saint-Galloise Belinda Bencic, dont les regrets doivent être d’autant plus grands aujourd’hui.

La reine Ashleigh Barty n’est plus, vive la reine! Couronnée le 24 juin au lendemain de son titre à Birmingham, l’Australienne aurait pu être destituée dès lundi prochain si Karolina Pliskova (WTA 3) n’avait pas tremblé à 12-11 au cinquième set quelques heures plus tard. Le boulet est pass&

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00