La Liberté

Une montagne de regrets

Roger Federer: «Je sais fort bien que la victoire était à ma portée.» © Keystone
Roger Federer: «Je sais fort bien que la victoire était à ma portée.» © Keystone
19.03.2019

Battu en finale par Dominic Thiem, Roger Federer n’est pas passé loin de la victoire

Laurent ducret

Tennis » Le 101e titre attendra! Un penalty raté en coup droit et une amortie bien présomptueuse ont coûté la victoire à Roger Federer en finale du Masters 1000 d’Indian Wells.

Le Bâlois s’est incliné 3-6 6-3 7-5 devant Dominic Thiem au terme d’une rencontre qui lui laissera la même montagne de regrets que la finale de 2018 perdue face à Juan Martin del Potro malgré trois balles de match dans sa raquette. «Je sais fort bien que la victoire était à ma portée, a accepté Federer. Mais Dominic mérite un immense respect. Il a su garder parfaitement le contrôle de ses nerfs durant les cinq à dix minutes qui ont décidé de l’issue de cette finale. Il a surtout choisi le bon côté sur mon coup droit à 4-3 0-30 sur le point qui aurait pu tout changer.»

Roger Federer ne sort toutefois pas totalement «blanchi» de cette finale. A 5-5 30-30, il a commis une sorte de péché d’orgueil pour avoir tenté de gagner le point sur une amortie dans le but de gommer la perte du précédent sur un coup analogue. L’an dernier, il avait, il convient de le rappeler, perdu deux de ses trois balles de titre contre Juan Manuel del Potro sur deux amorties lâchées presque à rebours du bon sens. Mais comme toujours, Roger Federer entend voir le verre à moitié plein. «En trois semaines, j’ai gagné un titre et disputé une finale après avoir encaissé un décalage horaire de 12 heures entre Dubai et la Californie. explique-t-il. Sortir d’un tel enchaînement indemne à 37 ans et demi est un privilège!»

Pas question donc de faire l’impasse sur le Masters 1000 de Miami qui commence demain. «Je me réjouis de découvrir la nouvelle enceinte du tournoi. J’ai pratiquement une semaine devant moi pour me préparer.» Et éviter la mésaventure de l’an dernier. En 2018, le Bâlois s’était incliné d’entrée de jeu en Floride devant l’Australien Thanasi Kokkinakis (3-6 6-3 7-6) comme si le souvenir de ses trois balles de match contre del Potro le hantait toujours.

Rien d’un hold-up

Même si Roger Federer n’a pas été suffisamment «tueur» dans le money time, la victoire à Indian Wells de Dominic Thiem n’a rien d’un hold-up. Malade en début d’année, l’Autrichien a joué son meilleur tennis dans les deux derniers sets de la finale. Peu de joueurs sont capables de frapper la balle aussi fort et aussi bien que le Viennois.

Avec ce succès, son premier dans le cadre d’un Masters 1000, Dominic Thiem n’a pas permis à Roger Federer d’être le seul joueur capable de gagner deux tournois en 2019. Les 19 premiers tournois disputés depuis le début de l’année ont, en effet, été remportés par 19 joueurs différents. Cette statistique souligne la richesse d’un circuit qui demeure toutefois toujours sous la coupe de ses deux parrains: le No 1 mondial et champion d’Australie Novak Djokovic et l’éternel Roger Federer. ats


Nouveau duel entre Suisses?

Le troisième tour du deuxième Masters 1000 de l’année à Miami pourrait donner lieu à un 26e affrontement entre Roger Federer et Stan Wawrinka. Un duel qui aurait lieu quelques jours seulement après leur dernière rencontre. Pour que cette partie entre les deux joueurs suisses ait lieu, il faudra que le Bâlois passe l’obstacle constitué par l’Australien Matthew Ebden ou un qualifié et que le Vaudois se défasse du Serbe Filip Krajinovic ou du Français Pierre-Hugues Herbert. ats

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00