La Liberté

Une totale incertitude chez les dames

Partager cet article sur:
18.01.2020

Tennis » Pas évident de désigner une favorite pour remporter l’Open d’Australie cette année.

Trouver la gagnante de l’Open d’Australie 2020 est aussi ardu que de réussir un six à la loterie. Avec 15 championnes de grand chelem présentes dans le tableau et en l’absence de Bianca Andreescu, qui a enlevé le dernier US Open et qui serait sans doute la plus forte si elle n’était pas trahie par son physique, l’incertitude est totale.

La quête de Serena Williams sera, une fois de plus, le fil du tournoi. Depuis sa septième et dernière victoire à Melbourne en 2017, l’Américaine n’est plus qu’à un sacre du record des 24 succès en grand chelem de Margaret Court. Mais malgré le titre cueilli dimanche à Auckland, la championne ne peut pas être considérée comme la favorite du tournoi. Elle s’élancera sur la même ligne que le No 1 mondial Ashleigh Barty, qui peut exploiter pleinement l’avantage de jouer à domicile, que la tenante du titre Naomi Osaka et que Karolina Pliskova, lauréate dimanche dernier à Brisbane et qui semble «revivre» sous la férule d’un nouveau duo d’entraîneurs composé d’Olga Savchuk et de Daniel Vallverdu.

Belinda Bencic devra vraiment sortir le grand jeu pour exister face à ce quatuor. La Saint-Galloise est arrivée à Melbourne avec dans ses bagages deux victoires et deux défaites qui traduisent bien quel est son état de forme en ce début d’année. Il est tout simplement moyen. Avec un deuxième tour programmé contre Jelena Ostapenko dont la fin de saison fut, aussi, emballante, la 7e joueuse mondiale saura très vite si elle peut passer pour la première fois dans cet Open d’Australie le cap des huitièmes de finale.

Elle en aurait bien besoin avant de défendre le mois prochain les 900 points gagnés l’an dernier lors de sa belle victoire à Dubai. Belinda Bencic ne doit toutefois nourrir aucun complexe. En 2019, elle a battu les joueuses classées devant elle dans ce bas du tableau sans doute moins dense que le haut: Karolina Pliskova, Simona Halep et Elina Svitolina.

Stefanie Vögele (WTA 117) ne figurera pas une huitième fois dans le tableau principal de l’Open d’Australie. L’Argovienne a échoué d’une manière bien rageante au troisième et dernier tour des qualifications. Elle s’est inclinée 6-2 3-6 6-4 devant Monica Niculescu (WTA 128), cette joueuse roumaine qui ne joue que des slices en coup droit. Face à une adversaire aussi atypique qu’elle n’avait plus rencontrée depuis 2011, Stefanie Vögele a pris son temps avant d’apporter la réplique espérée. Seulement, son extrême crispation dans les deux derniers jeux devait causer sa perte. Laurent ducret

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00