La Liberté

Les lendemains qui déchantent

Samantha Cash (au bloc) et Ralina Doshkova (numéro 3) ont tant bien que mal tenté de surnager hier. © Aldo Ellena-archives
Samantha Cash (au bloc) et Ralina Doshkova (numéro 3) ont tant bien que mal tenté de surnager hier. © Aldo Ellena-archives
Partager cet article sur:
27.01.2020

Trois jours après leur retour du sud de la France, les Singinoises se sont fait surprendre par Lugano

Patrick Biolley

Volleyball » Hier, les Power Cats ont donné une définition à la gueule de bois post-Coupe d’Europe. Quand rien ne va, quand tout passe à côté ou au travers, quand la demi-seconde est à son désavantage, c’est le spleen du retour à la réalité du championnat de Suisse. Après trois jours vécus en vase clos, comme des coqs en pâte au sud de la France, les Singinoises sont totalement passées à côté de leur match face à Lugano et une victoire des Tessinoises 3-2 au Leimacker. Totalement? Pas tout à fait. Il y a eu ce léger soubresaut aux troisième et quatrième sets après deux manches initiales totalement ratées. Mais sinon, c’est à peu près tout. «Cela m’arrive rarement, mais j’ai crié à la pause dans le vestiaire, admet Dario Bettello, l’entraîneur. J’ai eu l’impression que cela n’a servi à rien. J’ai vu du mieux, mais finalement, il n’y a eu que le quatrième set (25-16) qui a été correct.»

Un lendemain d’hier qui se caractérise par des absences inexcusables. Alors que Dario Bette

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00