La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Abandon de Wako par les CFF: «Des années précieuses perdues» pour Steiert

Wako abandonné, Jean-François Steiert plaide pour la relance d’un projet entre Genève et Berne

«Si nous ne prenons pas les devants, la part du rail risque de baisser au lieu d’augmenter», estime Jean-François Steiert, président de la Conférence des transports de la Suisse occidentale. © Alain Wicht
«Si nous ne prenons pas les devants, la part du rail risque de baisser au lieu d’augmenter», estime Jean-François Steiert, président de la Conférence des transports de la Suisse occidentale. © Alain Wicht

Thierry Jacolet

Publié le 01.07.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

CFF » Berne-Lausanne en moins de 60 minutes? Il faudra encore prendre son mal en patience. En raison du manque de fiabilité et de confort, les CFF ont annoncé vendredi avoir abandonné la technologie de compensation de roulis (Wako) qui permet aux trains à deux étages de franchir les courbes plus rapidement sur les grandes lignes depuis quatre ans. Le projet visait notamment à rapprocher Berne de Lausanne dans un temps de parcours réduit de cinq minutes dès 2036 sans avoir à corriger le tracé pour la ligne du Plateau.

Jean-François Steiert, président de la Conférence des transports de la Suisse occidentale (CTSO) et conseiller d’Etat en charge de la Direction du développement territorial, des infrastructures, de la mobilité et de l’environnement du canton de Fribourg, salue cette décision et se projette déjà dans le plan B.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11