La Liberté

Abris à l’épreuve du coronavirus

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A Lausanne, l’abri PC de la Vallée de la jeunesse avait été réservé, mais le canton de Vaud a rendu un préavis négatif sur l’utilisation de ces structures à cause du virus. © Keystone-archives
A Lausanne, l’abri PC de la Vallée de la jeunesse avait été réservé, mais le canton de Vaud a rendu un préavis négatif sur l’utilisation de ces structures à cause du virus. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
07.10.2020

La crise sanitaire s’ajoutant aux premiers frimas de l’automne, les structures d’accueil de nuit des villes sont dans l’embarras. La solution des abris de protection civile est remise en question, par exemple à Lausanne

Raphaël Besson

Accueil » Les organisations d’aide d’urgence sont sur le qui-vive. La crise sanitaire s’ajoute à l’arrivée de la mauvaise saison. Moyens financiers, locaux trop exigus, augmentation du nombre de bénéficiaires: tout se complique et s’aggrave. Le municipal lausannois Oscar Tosato a confiance de pouvoir surmonter le cap. La solution des abris de protection civile vient néanmoins d’être remise en question.

Directeur de la Fondation Mère Sofia à Lausanne, Yan Desarzens explique les craintes et les difficultés. Deux structures sont au centre de l’attention: l’accueil de nuit et la soupe populaire. En période normale, une centaine de personnes peuvent passer la nuit à l’abri. Mais à cause du virus, le chiffre baisse à une quarantaine

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00