La Liberté

Autoriser l’aide au suicide en prison

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Thomas Noll, chargé de cours aux universités de Saint-Gall et Zurich. © Keystone
Thomas Noll, chargé de cours aux universités de Saint-Gall et Zurich. © Keystone
Partager cet article sur:
02.11.2020

La population carcérale vieillit. Certains détenus veulent mourir. Un guide tente d’aider les prisons

ariane gigon

Fin de vie » Les prisons sont-elles un lieu «comme un autre» pour mourir, même si un détenu veut recourir à l’aide au suicide? A Fribourg, le Centre suisse de compétences en matière d’exécution des sanctions pénales (CSCSP) a édicté un guide en la matière, sans directives concrètes. Le nombre de suicides assistés ne cesse d’augmenter (de 187 en 2003 à 1009 en 2017, dont 874 de personnes de plus de 65 ans, selon l’Office fédéral de la statistique). Une évolution qui, forcément, touche aussi la population carcérale. Explications du médecin et juriste Thomas Noll, chargé de cours à l’Université de Saint-Gall et de Zurich.

Y a-t-il beaucoup de suicides et de suicides assistés en prison?

Thomas Noll: Les prisons suisses enregistrent env

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00