La Liberté

Bâle: des manifestantes dénoncent la remise de peine d'un violeur

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
«Tu n’es pas seule», ont témoigné, à l’intention de la femme violée, les personnes manifestant hier à Bâle. © Keystone
«Tu n’es pas seule», ont témoigné, à l’intention de la femme violée, les personnes manifestant hier à Bâle. © Keystone
Partager cet article sur:
09.08.2021

Des manifestantes ont dénoncé la révision, à la baisse, d’un verdict pour viol à Bâle. La mobilisation s’étend

Ariane Gigon

Justice » Un peu plus d’un cas sur cinq: c’est la probabilité, en Suisse, qu’une personne accusée de viol devant un tribunal soit condamnée. Après un verdict révisé à la baisse à Bâle, et la mise en cause par la présidente du tribunal du comportement de la victime, cette réalité pousse les personnes favorables à une révision du Code pénal à descendre dans la rue. Cela a été le cas hier à Bâle.

Quelque 500 personnes se sont réunies devant la Cour d’appel de Bâle-Ville pour dénoncer la réduction de peine dont a bénéficié un homme de nationalité étrangère de 32 ans ayant violé, avec un autre agresseur qui était mineur, une femme devant chez elle en février 2020: sa peine est passée de 51 à 36 mois, dont

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00