La Liberté

Burkhalter répond à Vonlanthen

01.03.2017

Institut du fédéralisme »   La décision de la DDC d’attribuer un mandat à une université anglaise plutôt qu’à l’Institut du fédéralisme (IDF) à Fribourg continue de faire des remous. «S’il y a une faute, elle est politique et j’en assume la responsabilité», a dit devant le Conseil des Etats le ministre des Affaires étrangères Didier Burkhalter.

La candidature de l’institut fribourgeois a été écartée, car il fallait faire plus d’un million de chiffre d’affaires annuel pour pouvoir prétendre à ce mandat de recherche portant sur la démocratisation et la décentralisation. Son offre n’a donc pas été prise en compte sur le plan du contenu. L’IDF collaborait depuis plus de 30 ans avec la DDC. Une faute scandaleuse, selon le sénateur fribourgeois Beat Vonlanthen (pdc). ATS

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00