La Liberté

Carla del Ponte prête à rencontrer al-Assad.

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Carla Del Ponte est prête à se rendre seule à Damas pour négocier avec Assad. © Keystone-A
Carla Del Ponte est prête à se rendre seule à Damas pour négocier avec Assad. © Keystone-A
Partager cet article sur:
06.02.2016

Syrie • Membre d’une commission d’enquête de l’ONU, Carla Del Ponte est prête à rencontrer Bachar al-Assad. Selon elle, il faut négocier avec lui et instaurer un tribunal international.

Propos recueillis par Ariane Gigon

De passage à Zurich, Carla Del Ponte, 69 ans, ancienne procureure de la Confédération (1994-1999) et ancienne procureure des tribunaux internationaux sur l’ex-Yougoslavie et le Rwanda (1999-2007), continue à dénoncer l’impunité dont jouissent les criminels de guerre en Syrie. Elle tire des parallèles avec la guerre en ex-Yougoslavie, en insistant sur une différence macabre: les crimes dont la population syrienne est victime sont encore pires. Interview.

Depuis 2012, vous êtes membre de la Commission d’enquête de l’ONU sur les violations des droits de l’homme en Syrie, un mandat bénévole qui devait durer six mois. Allez-vous vous représenter en mars, lors du prochain renouvellement annuel de votre mandat?

Carla Del Ponte: Oui, il le faut. Notre prochain rapport, le onzième, sera présenté devant le Conseil des droits humains en

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00