La Liberté

Cédric Wermuth: «Le risque de perdre était grand»

Cédric Wermuth: «Le risque de perdre était grand» © Keystone
Cédric Wermuth: «Le risque de perdre était grand» © Keystone
Publié le 28.03.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Berne » Le coprésident du parti socialiste préfère attendre pour tirer les enseignements des dernières élections cantonales et le transfert de voix de son parti aux Verts. Il préfère souligner que la gauche dans son ensemble est plus forte et la capacité de blocage de sa formation face au bloc bourgeois.

Les résultats des votations cantonales bernoises sont-ils inquiétants?

Cédric Wermuth: C’est une défaite et ça fait mal. Je ne fais pas de la politique pour perdre et nous savions avec la coprésidente Mattea Meyer que rien ne serait facile depuis notre élection à l'automne 2020. En même temps, dans la majorité des cantons, le bloc de gauche se renforce et c’est réjouissant. Il faut aussi dire que Vaud et Berne sont des cantons où les socialistes étaient très forts, avec des résultats historiques dans un récent passé. Donc le risque de perdre était très grand.

Pour les exécutifs, vous vous heurtez désormais à une droite unie, avec l'UDC qui est redevenue fréquentable pour le PLR et le Centre. Comment lutter?

C'est une tendance que l'on ressent depuis un certain temps. Le Centre et le PLR se permettent de s'allier à l'UDC, un parti qui s'est encore plus radicalisé ces derniers temps. Il suffit de voir les accointances de certains UDC avec le pouvoir russe. Or dans les urnes, nous sommes capables de bloquer les projets antisociaux du bloc de droite. Et ça va continuer avec ces prochains mois avec l'AVS ou le 2e pilier. 

Et pour les parlements?

Nous devons mettre en avant nos projets, comme notre initiative sur les crèches ou notre combat pour diminuer le poids de l'assurance maladie sur le budget des ménages.

Après les fédérales, il y aura l'élection au Conseil fédéral. Craignez-vous pour le 2e siège socialiste?

Avant ça, il y aura plusieurs importantes votations et de la politique à faire. Pour le moment, nous nous concentrons là-dessus.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Faute grave avec Mussolini

    Université de Lausanne » Le retrait du doctorat honorifique remis au dictateur en 1937 n’est pas recommandé par le rapport d’un groupe de travail.«Le groupe...
  • Moins d’argent pour les remplacer

    Chauffages » Le programme d’aide pour le remplacement de chauffages polluants, prévu dans le contre-projet indirect à l’initiative pour les glaciers, divise...
  • Le Credit Suisse soulagé

    Affaire Greensill » Le groupe bancaire Credit Suisse a annoncé hier la conclusion d’un accord avec la société minière canadienne Bluestone Resources. Ce...
  • Les loups doivent pouvoir être tirés préventivement

    Conseil des Etats » La régulation des loups revient sur le tapis. Un peu plus d’un an après le rejet de la loi sur la chasse, la commission de...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00