La Liberté

Chacun sera donneur présumé

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
21.09.2021

Le Conseil des Etats a approuvé hier un changement de paradigme.

Aujourd’hui, il y a près de 1500 personnes en liste d’attente d’un organe en Suisse. L’an dernier, 72 d’entre elles sont décédées faute d’avoir trouvé un organe à temps. Soit plus d’une par semaine. Des chiffres qui font froid dans le dos et qui ont poussé hier une confortable majorité du Conseil des Etats (31 voix à 12 et 1 abstention) à accepter un changement de paradigme, le passage au consentement présumé, avec des cautèles.

A de menues exceptions près, la Chambre des cantons s’est ralliée aux solutions proposées par celle du peuple en mai. On a tout de même senti hier un peu plus de résistance au sein de cette Chambre, réputée plus conservatrice. Ainsi, l’initiative populaire à l’origine de ce projet avait été approuvée par le Conseil national, certes à la plus courte des majorités (88 à 87 et 14 abstentions), mais cela est très rare en politique suisse. Hier, elle a été rejetée tacitement par le Conse

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00