La Liberté

Christoph Blocher: «Il faut sauver la démocratie directe»

C. Blocher: «On peut commettre un coup d’Etat en s’appropriant sournoisement le pouvoir tout en court-circuitant la Constitution.» © Keystone-a
C. Blocher: «On peut commettre un coup d’Etat en s’appropriant sournoisement le pouvoir tout en court-circuitant la Constitution.» © Keystone-a
21.10.2018

Selon l’UDC Christoph Blocher, l’initiative sur l’autodétermination est un enjeu crucial pour la Suisse 

Michel Guillaume/Le Temps

Votations » Le fait que le Tribunal fédéral (TF) se réfère à des juges étrangers reste en travers de la gorge de Christoph Blocher, maître-penseur de l’Union démocratique du centre (UDC). Et de souligner que l’Angleterre, par exemple, n’applique pas les jugements de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) tout comme l’Allemagne si son parlement n’est pas d’accord. Interview. 

Quelle est l’importance de cette initiative pour l’UDC?

Christoph Blocher: Elle n’est pas importante pour l’UDC, mais pour la Suisse. Elle doit nous permettre de sauver la démocratie directe. Si elle est refusée, les élites politiques libérales et socialistes qui siègent à Berne feront encore davantage ce qu’ils veulent. De plus en plus, ils laisseront le pouvoir aux juges étrangers.

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00