La Liberté

Civelles sauvées par la douane

Dans le lac de Morat, les alevins d’anguille auront une chance de perpétuer l’espèce. © Lib/Aldo Ellena
Dans le lac de Morat, les alevins d’anguille auront une chance de perpétuer l’espèce. © Lib/Aldo Ellena
Civelles sauvées par la douane
Civelles sauvées par la douane
Civelles sauvées par la douane
Civelles sauvées par la douane
08.02.2019

Les alevins d’anguilles confisqués à Genève-Cointrin ont été lâchés dans le lac de Morat

Christiane Imsand

Faune » A les voir se tortiller dans leur seau, on ne s’en douterait pas, mais les alevins d’anguilles de 6 cm qui attendaient vendredi d’être immergés dans le lac de Morat sont des survivants. Cela explique pourquoi leur lâcher s’est fait sous l’œil des caméras. Interceptés à l’aéroport de Genève le 19 janvier, ils ont échappé de justesse à des trafiquants peu soucieux de savoir que l’anguille européenne est une espèce menacée d’extinction. En Suisse, il n’y en a presque plus. Les rares anguilles qu’on trouve encore sont issues de tentatives de repeuplement.

Appelés civelles, les quelque 30 000 alevins qui ont rejoint vendredi la faune du lac de Morat ont désormais une chance de perpétuer l’espèce. «Nous espérons qu’une partie d’entre eux retrouver

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00