La Liberté

Coronavirus: le résumé du 4 juin

L'amende de 100 francs pour non-respect des mesures de distanciation a été abandonnée la semaine passée par le Conseil fédéral. © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
L'amende de 100 francs pour non-respect des mesures de distanciation a été abandonnée la semaine passée par le Conseil fédéral. © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Partager cet article sur:
04.06.2020

Abandon de l’amende pour non-respect de la distanciation, report du Comptoir gruérien, record de décès au Brésil et réduction de la voilure des JO: l’essentiel de l’actualité de la journée sur le front du coronavirus.

JER/ATS

Chaque jour, «La Liberté» vous propose un résumé de l’actualité relative au coronavirus. Informations nationales, cantonales et internationales: c’est parti pour le tour d’horizon de ce jeudi 4 juin.

» A FRIBOURG.

CHIFFRES. Pas de deuxième vague à l’horizon dans le canton de Fribourg. Les chiffres des autorités publiées cet après-midi font état de deux nouveaux cas confirmés de Covid-19 lors des 24 dernières heures (+8 cas lors des dix derniers jours). Le nombre total de personnes infectées se monte désormais à 1164. Quatre Fribourgeois sont encore hospitalisés à l’heure actuelle, dont trois aux soins intensifs. LE canton ne déplore aucun décès depuis le 13 mai (84 victimes au total).

ANNULATION. Le festival de jazz staviacois Swing in the Wind est annulé. Le comité, qui s'était donné jusqu'au 31 mai pour prendre une décision, se voit contraint d'annuler la manifestation prévue du 16 au 18 juillet à cause du coronavirus. Le festival aura lieu en 2021, du 15 au 17 juillet. » Lire les détails

REPORT. Le Comptoir gruérien, qui devait se tenir à Bulle du 29 octobre au 7 novembre 2021, est reporté à 2022, à des dates encore à définir. Les organisateurs invoquent les problèmes sanitaires et économiques liés au COVID-19. «Il est prévisible que des difficultés économiques impacteront durablement bon nombre d’entreprises», communique la Société coopérative du Comptoir gruérien. Autre reporte, en Glâne cette fois: le rassemblement en l’honneur de sainte Marguerite Bays, initialement prévu le 27 juin à Siviriez, est reporté à la même date en 2021. » Lire les détails concernant le Comptoir gruérien

RÉOUVERTURE. Avis aux amateurs de plein air qui ne craignent pas la pluie: la piscine de Bulle ainsi que les remontées mécaniques de Charmey annoncent leur réouverture pour ce week-end. Coronavirus oblige, la piscine bulloise ne pourra accueillir que 440 personnes à la fois. Autre reprise d’activité: la société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et de Morat annonce la reprise des croisières dès ce samedi. A l’échelle nationale, cinémas, théâtres, zoos, remontées mécaniques, campings, piscines pourront rouvrir dès samedi. Cette reprise correspond à la troisième phase du plan de sortie de crise du "Covid".

» EN SUISSE.

CHIFFRES. La Suisse a enregistré vingt cas supplémentaires de coronavirus en un jour, contre 19 la veille, a annoncé aujourd’hui l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Aucun nouveau décès n'est à déplorer. Le pays compte désormais 30'913 cas confirmés en laboratoire pour 1660 décès, selon l’OFSP. Le site corona-data.ch, qui compile les données cantonales, fait, de son côté, état de 18 nouveaux cas et aucun décès (16 cantons sur 26 ont actualisé leurs données) pour un total de 30888 cas positifs et 1921 victimes.

100.-

L’amende, désormais abandonnée, pour non-respect des mesures de distanciation

AMENDES. La nouvelle est passée inaperçue. Le Conseil fédéral a supprimé la semaine passée les amendes pour non-respect de la distanciation sanitaire introduite pour lutter contre le coronavirus. L'ordonnance prévoyait une amende de 100 francs. Dans le cadre des mesures d'assouplissement actuelles, il mise de plus en plus sur la responsabilité individuelle des citoyens. L'ordonnance sur le Covid prévoit toutefois encore des amendes, notamment pour les rassemblements de plus de 30 personnes ou le tourisme d'achat.

VIOLENCE DOMESTIQUE. Le nombre de cas de violence domestique signalés pendant la pandémie de coronavirus est resté stable dans la plupart des cantons par rapport à l'année précédente. C'est le résultat de la dernière évaluation par la task force fédérale contre la violence domestique. Les services d'aide aux victimes ont toutefois constaté une augmentation du nombre des consultations sur la violence domestique depuis le 11 mai, date de la dernière étape d'assouplissement des mesures, dans les cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Argovie et Soleure. 

CHÔMAGE. La crise du coronavirus pourrait coûter presque deux fois plus cher à la Confédération. Le Conseil des Etats a approuvé jeudi sans opposition une rallonge budgétaire de 14,9 milliards de francs pour financer les mesures de lutte contre l'épidémie. La majeure partie de l'enveloppe, soit 14,2 milliards, doit permettre d'éviter que l'assurance chômage n'atteigne son plafond d'endettement de 8 milliards à cause de l'indemnisation du chômage partiel. «Si ce plafond est atteint, le Conseil fédéral devrait augmenter les cotisations salariales», a rappelé Peter Hegglin (PDC/ZG) pour la commission.

ÉCONOMIE. Les entreprises ayant demandé un crédit Covid-19 cautionné par la Confédération devraient pouvoir déposer plusieurs demandes. Contre l'avis du Conseil fédéral, le Conseil des Etats a adopté jeudi par 19 voix contre 18 et 3 abstentions une motion de sa commission des finances. Les entreprises ont été prudentes pour ne pas s'endetter plus que nécessaire. Elles n'ont demandé qu'une partie du montant auquel elles avaient le droit. La motion vise à ce qu'elles puissent solliciter un crédit supplémentaire tant que le seuil maximal n'est pas atteint.

MÉMOIRE. Une base de données veut permettre aux Suisses de partager leurs expériences, leurs histoires et leurs souvenirs de la crise du coronavirus. Le site www.corona-memory.ch est ouvert à tous et les contributions supplémentaires sont les bienvenues, indiquent les promoteurs dans un communiqué publié aujourd’hui. Depuis son lancement en avril, plus de cent contributions ont été partagées et donnent un aperçu de «ce moment extraordinaire».

» DANS LE MONDE. 

HYDROXYCHLOROQUINE. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mercredi la reprise prochaine des essais cliniques sur l'hydroxychloroquine contre le coronavirus. L'OMS avait annoncé la semaine dernière la suspension de l'administration d'hydroxychloroquine dans ses tests en raison d'«inquiétudes sur la sécurité des essais» après l'étude du magazine spécialisé The Lancet, qui avait pris mardi ses distances avec sa propre étude. Parralèlement, une équipe de scientifiques pilotée par l'université du Minnesota a mené une autre étude selon laquelle la prise de l'hydroxychloroquine peu de temps après avoir été exposé au nouveau coronavirus ne permet pas, a priori, de prévenir une infection.

ALLEMAGNE. La chancelière allemande Angela Merkel a annoncé un plan de relance de 130 milliards d'euros pour les années 2020 et 2021 destiné à stimuler l'économie allemande durement frappée par le Covid-19. L'industrie allemande est fortement dépendante des exportations.

SÉNÉGAL. Des manifestations violentes contre le couvre-feu instauré pour endiguer le coronavirus ont éclaté mercredi dans plusieurs villes du Sénégal, pour la seconde nuit consécutive. Un assouplissement de l'état d'urgence se profile malgré la progression de la maladie. Pneus incendiés, jets de pierres sur les forces de l'ordre, grenades lacrymogènes: les mêmes scènes se répétaient, des quartiers populaires de la capitale à l'intérieur du pays, comme à Kaolack, selon des images diffusées par la chaîne SenTV et sur les réseaux sociaux.

BRÉSIL. Le coronavirus continue de faire des ravages au Brésil. Le pays a enregistré mercredi 1349 décès dus au coronavirus en 24 heures, un nouveau record, a annoncé le ministère brésilien de la santé. Au total, 32'548 personnes sont mortes du Covid-19 dans le pays, nouvel épicentre de l'épidémie. Le Brésil compte désormais 584'016 cas confirmés, soit le chiffre de contaminations le plus élevé derrière les Etats-Unis.

» SPORTS. 

JEUX OLYMPIQUES. Les organisateurs de Tokyo 2020 réfléchissent à des moyens de réduire la voilure des Jeux olympiques d'été, reportés à 2021 en raison de la pandémie, a déclaré jeudi la gouverneure de la capitale nippone.Yuriko Koike a expliqué que les responsables de Tokyo 2020 examinaient ce qui pourrait être «rationalisé et simplifié», alors que les coûts des premiers Jeux de l'histoire à être reportés augmentent. Les médias japonais ont évoqué une cérémonie d'ouverture d'envergure réduite et un nombre de spectateurs limité. Le quotidien Yomiuri Shimbun rapportait jeudi en citant des sources proches du dossier que tout le monde (athlètes, responsables officiels et spectateurs) serait obligé de subir un test de détection du coronavirus. » Lire les détails

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00