La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Coup de sabre dans les compensations

Le Conseil national opte pour un modèle moins coûteux dans la réforme du deuxième pilier

Le Conseiller fédéral Alain Berset a tenté de sauver un projet gouvermental très attaqué à droite. © Keystone
Le Conseiller fédéral Alain Berset a tenté de sauver un projet gouvermental très attaqué à droite. © Keystone

Philippe Castella

Publié le 09.12.2021

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Retraites » La réforme du deuxième pilier a donné lieu à deux jours de débats intenses hier et avant-hier au Conseil national, marqués par de profondes divisions entre droite et gauche. Le mot référendum a tinté à de nombreuses reprises dans l’hémicycle. Et pour sûr, le peuple aura le dernier mot.

Il y a quatre ans, le peuple avait rejeté à une courte majorité (52,7% de non) le précédent projet de réforme des retraites. Intitulé «Prévoyance vieillesse 2020», celui-ci mêlait révision du premier pilier (AVS) et du deuxième (LPP). Pour éviter cet écueil, le Conseil fédéral a séparé les deux réformes et confié la mission aux partenaires sociaux de se mettre d’accord sur le deuxième pilier. Et c’est cet accord entre l&rsquo

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00