La Liberté

Covid19: Pour les fanfares et chorales «C’est le coup d’assommoir»

La Société cantonale des musiques fribourgeoises et la Fédération fribourgeoise des chorales réagissent aux mesures annoncées par le Conseil fédéral ce vendredi après-midi.

Covid19: Pour les fanfares et chorales «C’est le coup d’assommoir» © Vincent Murith-archive
Covid19: Pour les fanfares et chorales «C’est le coup d’assommoir» © Vincent Murith-archive

Elisabeth Haas

Publié le 17.12.2021

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Philippe Savoy, président de la Fédération fribourgeoise des chorales, est soulagé que le Conseil fédéral n’ait pas décrété d’interdiction de chanter pour les chorales : « Nous avons craint qu’il y ait une nouvelle fermeture. Nous plaidions pour la 2G avec masque, nous savions que la 3G n’était plus défendable.  Nous savons que c’est désagréable, mais pas impossible de chanter avec un masque. Pour les chœurs de jeunes ce sera peut-être plus compliqué. Trois ou quatre personnes qui manquent dans un chœur peuvent remettre en cause un projet. Mais ce dernier dimanche de l’Avent sera encore « normal ». Les Messes de Minuit vont être compliquées.

Certains chœurs vont peut-être faire la différence entre les répétitions, qui seront masquées, et les prestations, pour lesquelles elles demanderont un test de manière à chanter sans masque. Nous nous sommes plus ou moins habitués au masque, mais nous allons certainement perdre encore quelques chanteurs. La fin de la 3G va continuer à gratter dans les effectifs. Mais on a tout de même sauvé quelque chose, on ne nous dit pas stop, on ne nous stigmatise plus comme il y a un an, c’est favorable.
Nous sommes solidaires de nos amis des sociétés de musique. On nous parle du 24 janvier, serrons les dents pendant quelques semaines, en espérant que ça ne durera pas. »

Du côté de la Société cantonale des musiques fribourgeoises, en revanche, c’est le trou noir. « C’est le choc », selon Laurence Guenat, sa présidente, qui accuse le coup. « Je ne sais pas comment les sociétés de musique vont réagir. Je n’ai pas encore eu le temps de les sonder. C’est le coup d’assommoir. On pensait continuer sous la forme 2G. 2G+, ce n’est pas envisageable. On a déjà beaucoup demandé aux musiciens. Beaucoup de personnes ont tout mis en œuvre pour pouvoir continuer dans des conditions déjà difficiles. Il faudrait faire un sondage pour voir l’étendue des dégâts.

Comment garder une cohésion dans les sociétés en excluant les vaccinés de plus de 4 mois, qui font de la musique dans le cadre de leurs loisirs ? Les sociétés ont aussi des soucis financiers, qu’en sera-t-il des indemnisations ? Car certaines vont devoir se mettre à l’arrêt. Elles sont en pleine période de préparation. Faudra-t-il encore annuler des concerts à Noël, en janvier ?
J’espère que les sociétés auront encore des réserves et sauront rebondir, pour garder la motivation de leurs troupes. Mais ça commence à faire beaucoup. »

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11