La Liberté

Craintes dans plusieurs villes

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Livré à la violence le week-end dernier, le centre-ville de Saint-Gall est interdit d’accès pour 650 personnes pendant un mois. © Keystone
Livré à la violence le week-end dernier, le centre-ville de Saint-Gall est interdit d’accès pour 650 personnes pendant un mois. © Keystone
Partager cet article sur:
08.04.2021

La maire de Saint-Gall, Maria Pappa, défend la police. Et en appelle au Conseil fédéral

Ariane Gigon, Zurich

Violences » La tension monte dans plusieurs cantons avant le week-end. Uri a interdit une manifestation d’opposants aux mesures contre le Covid-19 à Altdorf, mais le comité d’organisation a fait recours. A Saint-Gall, les autorités de la ville craignent de nouveaux débordements, tout comme celles de Winterthour et de Zurich.

La mesure a surpris beaucoup de monde le week-end dernier: la police de la ville de Saint-Gall a prononcé quelque 650 expulsions du centre-ville, valables un mois, pour éviter de nouvelles échauffourées. Le Parti socialiste, formation de la maire Maria Pappa, en fonction depuis le 1er janvier, a dénoncé «des mesures disproportionnées, plaçant toute une génération sous un soupçon généralisé. En outre, une expulsion de 24 heures aurait suffi.»

Maria Pappa l’admet: «Il est probab

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00