La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Des cantons pas à jour avec leur eau

Des zones cantonales de protection des eaux souterraines ne sont pas terminées. Risques pas exclus

Le recours au purin est souvent montré du doigt, mais les agriculteurs ne veulent pas endosser toutes les responsabilités. © Alain Wicht/photo prétexte
Le recours au purin est souvent montré du doigt, mais les agriculteurs ne veulent pas endosser toutes les responsabilités. © Alain Wicht/photo prétexte

Philippe Boeglin

Publié le 24.08.2019

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Environnement » Les eaux souterraines fournissent 80% de l’eau potable consommée en Suisse et elles subissent toujours plus la pression de la pollution. Dernièrement, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a lancé un avertissement et pointé notamment l’agriculture intensive – tout en répétant que l’eau du robinet pouvait être dégustée sans risque.

Un autre élément n’a été cependant que peu évoqué: les zones de protection des captages d’eau d’intérêt public. Dans ces périmètres, l’utilisation du sol est restreinte, à l’image de la construction, de l’emploi du purin et de certains pesticides. Ceci afin de préserver l’or bleu des risques de pollution. Le hic, c’est que plusieurs cantons n’ont pas achevé de d&eacut

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00