La Liberté

Des mesures contre le harcèlement des députés

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La conseillère nationale Ada Marra (PS/VD) souhaite que toute la société prenne part au combat contre le harcèlement. Keystone
La conseillère nationale Ada Marra (PS/VD) souhaite que toute la société prenne part au combat contre le harcèlement. Keystone
Partager cet article sur:
12.06.2020

Le 4 mars, Ada Marra présentait une motion au Conseil national dénonçant insultes et menaces. Restée en suspens en raison du Covid-19, la question revient dans l’agenda

Sevan Pearson

Parlement » «Connasse», «sale pute» ou encore «une balle dans la tronche et cela te fera beaucoup de bien!» Le 4 mars dernier, Ada Marra prononçait ces mots au Conseil national pour dénoncer injures et menaces qu’elle a reçues. La conseillère nationale (ps, VD) demandait au Parlement de prendre des mesures.

«En déposant une motion, j’ai voulu matérialiser les insultes. Il était donc essentiel pour moi de les dire à haute voix devant mes collègues», témoigne Ada Marra. Elle reçoit injures et menaces depuis son élection au National. «Je pense que les sujets que je traite, comme la migration, jouent un rôle», estime la députée.

Une nouvelle application

Depuis son intervention à la tribune, elle a reçu moins de messages haineux. «Les choses se sont calm&

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00